Comme électrice de votre circonscription, nullement opposée au départ à l’augmentation des frais de scolarité, je dois vous faire part de mon total désaccord et de l’indignation croissante que j’éprouve à l’égard de l’attitude irresponsable de votre consœur, la ministre Beauchamp, de votre chef du parti libéral et de la classe politique en général.

Il est inadmissible que votre gouvernement tente de cacher les scandales, distribue l’argent des contribuables à ses amis pour ne pas dire à la pègre, tarde à régler des problèmes comme l’accessibilité à des médecins ou l’engorgement des hôpitaux et j’en passe. De plus, il n’hésite pas à brimer le droit de toute une couche de la société, soit notre avenir, nos jeunes.

Les idées de nos enfants méritent d’être écoutées et considérées, ils devront vivre avec les décisions que vous prenez. Leurs visions du monde peuvent être différentes de la vôtre mais vous devez, comme élus, en tenir compte car ils ne sont pas responsables du gâchis que nous leur léguons, mais ils devront vivre avec.

Même si les idées de changements qu’ils proposent, la justice sociale qu’ils réclament, peuvent à première vue inquiéter, elles méritent que vous preniez le temps de les étudier. La place de nos enfants n’est pas dans la rue, ils devraient être dans les classes à apprendre leur futur rôle de citoyen afin de devenir plus responsables, je l’espère, que leurs prédécesseurs.

Comme député, me représentant, je vous demande de prendre position pour le bon sens. Je vous exhorte de demander au premier ministre d’ouvrir un véritable dialogue avec tous les groupes qui représentent les étudiants, car la violence qu’ils dénoncent si férocement provient en très grande partie de la frustration que l’arrogance et l’entêtement du gouvernement engendrent.

La démocratie au Québec vit un bien triste moment et vous pouvez poser un geste qui fera la différence.

Madeleine Legault, Lachine, le 20 avril 2012

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!