Colin Côté-Paulette/TC media Le restaurant du boulevard Saint-Joseph avait commis l'infraction le 23 juillet 2013. Selon la gérante Sarah Leclerc, c'était une journée très chaude, alors que les réfrigérateurs «avaient lâchés» et que leur contenu, dont la viande, avait dû être jeté.

Le resto-bar Topaze de Lachine a décidé de contester sa deuxième amende de 1500$ reçue en mai pour malpropreté, en vertu de la loi sur l’inspection des aliments du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

Le restaurant du boulevard Saint-Joseph avait commis l’infraction le 23 juillet 2013. Selon la gérante Sarah Leclerc, c’était une journée très chaude, alors que les réfrigérateurs «avaient lâché» et que leur contenu, dont la viande, avait dû être jeté.

Il s’agit d’une deuxième condamnation pour malpropreté.  Une amende de 900$ avait été imposée en février 2013 au Topaze.

Demandes trop coûteuses

La gérante estime que les inspecteurs du MAPAQ demandent au restaurant d’investir trop d’argent pour la propreté de l’établissement.

«Après le premier avis, on a fait des listes de tâches précises à faire pour les cuisiniers, pour être certain que ça n’arrive plus, mais on ne peut pas investir autant d’argent pour tout remettre à neuf, c’est un vieux bâtiment», souligne Mme Leclerc.

La restauratrice présente le four de l’établissement en exemple. «Il ne peut pas briller et avoir l’air chromé quand on l’astique. Il n’est pas neuf.»

«Ce qui est plate, c’est qu’il y a des restaurants encore ouverts dans des secteurs où il y a des rats, ce n’est pas notre cas ici. On fait attention», ajoute-t-elle.

Le MAPAQ a refusé de commenter, puisque la cause du restaurant Topaze est toujours pendante.

La dernière inspection de l’établissement ouvert depuis 25 ans a eu lieu il y a environ un an. Aucun constat d’infraction n’aurait alors été émis selon la gérante.

En collaboration avec Robert Leduc.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!