Isabelle Bergeron/TC Média Le chien de Marie-Claire Emond, Logan, pourra bientôt profiter de parcs à chiens à Lachine

Les citoyens de Lachine pourraient avoir non pas un, mais deux parcs à chiens dès l’été prochain si les démarches de l’arrondissement se déroulent comme prévu.

«Nous terminons les analyses de deux emplacements qui pourraient accueillir des parcs à chiens. Au moins un dans l’Est, où s’est plus que nécessaire, et un dans le quartier Saint-Pierre», a expliqué le maire, Claude Dauphin.

Une bonne nouvelle pour Marie-Claire Emond, qui défend les droits des maitres de chiens depuis longtemps. Elle demande à l’administration de Claude Dauphin de construire de nouveaux parcs canins depuis plus d’un an.

«C’est un autre pas en avant. Je ne peux par contre pas dire que je suis satisfaite à 100%, car nous sommes encore défavorisés par rapport à d’autres arrondissements pour l’accès au bord de l’eau avec nos chien », a-t-elle indiqué.

Est
Dans l’Est, où de nombreux citoyens réclamaient un espace réservé aux chiens depuis longtemps, l’arrondissement pourrait aménager un vaste parc compris entre la 6e et la 1e Avenue. L’arrondissement considère aussi fermer la rue William-MacDonald pour aménager le parc canin clôturé.

«La difficulté est de trouver un endroit adéquat, mais sans résidence à proximité. Sinon, dès le lendemain, les plaintes arrivent», poursuit M. Dauphin.

Quartier Saint-Pierre
Les nombreux propriétaires d’animaux de compagnie du quartier Saint-Pierre pourraient quant à eux aller promener leurs bêtes près de l’autoroute 20. Encore à l’étape d’analyse, l’endroit exact doit d’abord être approuvé par le voisinage.

Dans l’Ouest, il existe déjà un parc à chien, mais payant. C’est «Famille canine de Lachine», un organisme privé mandaté par Lachine qui en assure la gestion. Les propriétaires doivent débourser annuellement 25 $ pour le premier chien, 10 $ pour le second en plus du dépôt de 10 $ pour la clé donnant accès au parc aménagé.

Pour l’instant, il n’est donc pas question que l’arrondissement fasse des démarches dans ce secteur.

Chiens en laisse
Le maire Dauphin souhaite que les règlements soient mieux respectés. «Il est interdit de promener son chien sans laisse mais plusieurs le font quand même. Les gens ont peur, même les propriétaires d’autres chiens, indique-t-il. Je vais demander au SPVM d’être beaucoup plus sévère sur l’application du règlement.»

Cet argument s’ajoute à l’urgence de construire des espaces réservés aux chiens.

«En plus d’être équitable, les parcs à chiens permettront un espace clôturé et sécuritaire pour tous, où les chiens pourront courir librement sans danger pour les citoyens», renchérit M. Dauphin.
Mme Emond abonde dans le même sens. «Il est certain qu’un parc à chien va aider à ce niveau parce que les chiens ont besoin de courir.»

Projet pilote
Du 15 octobre au 15 avril, les chiens en laisse pourront être promenés sur le bord de l’eau, à l’exception du parc René-Levesque, dans le cadre d’un projet-pilote débuté l’an dernier.

«De ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, il s’agit d’une très bonne expérience. Les gens promènent leur chien en laisse et c’est très propre», a raconté le maire.

Les mesures pourraient devenir permanentes après que l’administration de Lachine ait étudié le projet-pilote en avril 2016, soit à la fin de son application.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!