Le bistro Cargo de Créations chef Philippe Lachance a pris la place, il y a quelques mois, d’un autre restaurant de l’espace cargo de l’aéroport de Montréal. Caché au troisième étage du 800, rue Stuart-Graham à Dorval, le chef concocte du comfort food à tous les midis de la semaine pour satisfaire sa clientèle surtout composée des employés des bureaux adjacents.

« Plusieurs Dorvalois ne connaissent pas encore mon restaurant car je ne suis pas dans un endroit facile d’accès. J’ai des camionneurs qui voient parfois ma pancarte en bas, mais les gens ne pensent pas qu’il y a quelque chose en haut », admet Philippe Lachance, l’homme derrière les plats du petit resto.

Depuis cet espace reclus, il croyait que son entreprise démarrerait lentement. Pourtant, dès le premier jour, la petite salle de 30 chaises s’est remplie de curieux qui voulaient goûter aux burgers, clubs sandwichs et autres mets créés par le nouveau chef en ville.

« J’ai un menu à la carte, mais j’ai aussi un menu du jour, que je change à tous les jours selon un thème précis. Par exemple, les vendredis, je veux que ça soit décadent. C’est la fin de la semaine et je veux que les gens célèbrent avec un repas qui n’obéit à aucune règle de Santé Canada », dit-il avec un sourire aux lèvres.

Devenir chef
Sa passion pour la bonne bouffe lui est venue de sa grand-mère. Le désir de créer sa propre entreprise, lui, est apparu après un longue période de léthargie comme employé à la cafétéria d’un établissement gouvernemental.

« J’ai longtemps travaillé pour des gens qui semblaient vouloir tuer mon inspiration, m’empêcher de grandir. J’en ai eu assez et j’ai pris un congé pour aller explorer d’autres avenues », explique le chef de 38 ans.

Il a débuté comme sous-chef au Rebel sur Ste-Catherine, pour ensuite faire quelques mois au Café du Théâtre du Nouveau-Monde. Après une saison au Golf de Vaudreuil, il a pris un peu de temps pour réfléchir à son avenir.

Il s’est finalement lancé en affaires au mois de mai lorsqu’il a créé sa compagnie de traiteur Créations de chef Philippe et a en même temps eu l’opportunité d’ouvrir son bistro dans la même bâtisse où travaille son épouse Anne Marie.

« Plus que tout, les relations sont importantes dans ta vie. Depuis que nous sommes ensemble, elle me supporte, m’aide et m’encourage dans tout ce que j’entreprends. C’est même elle qui tient les livres », ajoute-t-il.

Pour le moment, la prochaine étape pour le chef est de prendre le temps de célébrer sa première année d’activité en ajoutant un service de plats à emporter à même le bistro de la rue Stuart-Graham.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!