Isabelle Bergeron/TC Media Les portes du centre touristique Pôle des Rapides sont définitivement fermées. L'organisme continuera d'exister à travers l'organisation des fêtes du 350e de Lachine.

Après plusieurs mois de tentatives de sauvetage, le couperet est finalement tombé le 26 janvier sur le centre touristique Pôle des Rapides, qui desservait les quatre arrondissements du Sud-Ouest, Verdun, LaSalle et Lachine. Les activités de l’organisme seront maintenant strictement dédiées à l’organisation des fêtes du 350e de Lachine.

Ce mandat est en fait la seule activité qui garde l’organisme en vie. Les rennes du Pôle ont été remis à Marie-France Dézy, la coordonnatrice des festivités pour l’arrondissement.

Depuis cette semaine, les portes du petit édifice en bordure du Canal de Lachine sont définitivement fermées. La page internet sera mise hors ligne le 31 mars, et aucune activité récréotouristique ne sera organisée durant la belle saison. Les cartes écocyclables et guides touristiques ne seront plus disponibles non plus.

Parcs Canada, qui était partenaire de l’organisme, est toujours en prise de décision au sujet de ses kiosques estivaux, qui étaient gérés par le Pôle des Rapides dans le passé. Il confirme que l’écluse no 5 du canal demeurera ouverte depuis les installations du chemin des Iroquois. Les salles de bain demeureront également accessibles durant les heures d’opération des écluses.

Les arrondissements de Verdun, LaSalle et du Sud-Ouest ont eux aussi abandonné le seul centre touristique dans l’ouest de Montréal.

Seul l’arrondissement de Lachine a démontré de l’intérêt pour le centre.« Nous sommes bien heureux de pouvoir compter sur le Pôle pour l’organisation de nos festivités. Nous avons tenté de le garder, d’autant plus qu’il se retrouve sur notre territoire, mais les autres arrondissements ont jeté la serviette », explique Benoît Glorieux, directeur des Services de la greffe à Lachine.

Panique
« C’est déjà la panique. Les membres me font parvenir des courriels, il y en a même un qui m’a dit que le Grand Sud-Ouest est en deuil. Les gens ne comprennent pas », explique Chantal Maheux, ex-directrice du centre touristique qui avait ses bureaux sur le chemin des Iroquois à Lachine.

Arrivée en poste en juin 2015, Mme Maheux a bien essayé de sauver ce qui restait de la petite équipe du Pôle, qui s’était vue diminuée au fil des ans.

« Ça faisait 20 ans que le Pôle surfait sur les subventions des arrondissements et la collaboration de Parcs Canada, qu’il prenait pour acquis. Les coûts des opérations de base définitivement trop élevés par rapport à l’absence de revenus sont la principale raison de la fermeture », continue-t-elle.

Ce qu’elle voulait faire, c’est faire un guide touristique qui se voulait aussi un guide du citoyen qui s’appliquait à chaque arrondissement. Elle avait aussi une entente de distribution de guides avec les autres points touristiques de l’Île. Des efforts qui se sont avérés vains.

« Souvent, lorsque les élus observent les budgets, ils ont subitement moins de vision. Je pense que les gens des arrondissements n’y croyaient plus », continue Mme Maheux.

Selon elle, il y a quand même de l’espoir. Le Pôle sera occupé au moins jusqu’en 2018 avec le 350e et le post-mortem de celui-ci. Elle espère qu’après, le centre renaîtra de ses cendres, mais sous un autre modèle, un principe forfait à la carte, où les arrondissements ne donneraient plus de subventions mais paieraient plutôt pour chaque activité organisée.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!