Collaboration spéciale

Bien que le gouvernement ait atteint sa cible d’accueillir 25 000 réfugiées au Canada, plusieurs familles syriennes sont encore réfugiées hors de leur patrie. Un comité composé de membres de deux églises de Dorval et Lachine ont donc pris l’engagement d’accumuler 40000$ afin de parrainer une famille de cinq, encore coincée au Liban.

« Nos communautés voyaient ce qui se passe et avaient le désir d’aider. Elles se sont tournées vers le diocèse de Montréal, qui a un programme de parrainage depuis plusieurs années », explique Cecil Condon, membre du comité et pratiquante du Saint Veronica’s Parish à Dorval, une des deux communautés impliquées.

La famille qui a été suggérée par le diocèse de Montréal est composée d’une femme de 85 ans, ses deux enfants, son gendre et un petit-fils de 11 ans.

« Puisqu’ils ont le statut de réfugiés, il est impossible pour le couple, dont le mari est ingénieur et la femme agente de voyage, d’obtenir un permis de travail au Liban et ils sont donc incapables de subvenir aux besoins de leur enfant », ajoute Kimberley Rankin, de l’église Resurrection of our Lord de Lachine.

Le fait d’obtenir un parrainage canadien ne les aidera pas non plus à court-terme. Il y a aujourd’hui plus de 26 000 réfugiés syriens en sol canadien. Depuis que le gouvernement a atteint son objectif, le programme de fasttrack, ou immigration rapide, a été interrompu. Ce qui signifie que les syriens pourraient avoir à rester encore six à huit mois en exil à Beyrouth, bien que leurs examens de santé soient déjà faits.

Levée de fonds
La plupart des familles prises au Liban proviennent d’Alep, une zone complètement détruite de Syrie où il serait difficile de retourner s’établir. Afin de subvenir aux besoins de la famille, le comité a décidé de lancer une campagne de levée de fonds de grande envergure.

En plus de prendre l’engagement habituel de leur procurer nourriture et vêtements pendant un an et d’aider à les intégrer au marché du travail, le comité veut pouvoir les supporter pendant le délai de traitement du dossier d’immigration.

« On essaie de faire du bien, comme on peut. Nous voulons obtenir le plus d’argent possible et chaque sous ira aux familles réfugiés. Si nous en avons plus, nous engageons définitivement parrainer le plus de familles possible » ajoute Jim Newman, président du comité.

Ils se sont associé à la chorale St-Michael’s qui donnera un concert-bénéfice le 6 avril au Centre pour les Arts Eric Maclean, dans Notre-Dame-de-Grâces. Du 25$ exigé pour le billet, 5$ sera versé à la chorale pour le déplacement et le reste ira au fonds pour la famille réfugiée.

Le concert se tiendra le 6 avril, 7:30 auEric Maclean Centre for the Performing Arts, 2477 West Broadway. Billets au loyola.ca/choir

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!