Félix O.J. Fournier/TC Media Le cambrioleur a arraché les portes blindées de la remise, puis est revenu quelque 12 heures plus tard pour s'attaquer aux coffres-forts

Un voleur a réussi à dérober 124 000$ à l’entrepreneur de Lachine Michel Chiasson, malgré la visite de patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), prévenus d’une entrée par effraction par le système d’alarme.

Peu après minuit, samedi, le voleur a arraché la porte blindée d’une remise où se trouve le coffre-fort d’Acier Century, une entreprise de recyclage de métaux. Après de longues heures de travail, il a déclenché l’alarme, mais sans réussir à forcer la serrure. Il a donc pris la fuite.Vol Lachine

Des policiers se sont présentés sur le site de la rue de la Berge-du-Canal, surveillé par des caméras, vers 3h45. L’inspection sommaire à la lampe de poche n’a pas semblé permettre aux agents de remarquer l’imposante porte gisant au sol. Ils sont repartis.

Seconde tentative
Le cambrioleur est revenu en début d’après-midi dimanche pour terminer son méfait, prenant soin de désactiver les caméras qui se trouvent dans le guichet. À l’aide de différents outils, de morceaux de bois et même de couvertures, il est parvenu à ouvrir le coffre-fort vers 17h pour s’emparer de son contenu, soit environ 124 000$.

Vol LachineCe n’est qu’à son arrivée lundi matin que M. Chiasson a constaté le vol. Il a alors prévenu le SPVM, qui s’est rendu sur place afin de visionner les bandes vidéo des caméras de surveillance.

L’enquête est toujours en cours pour identifier et tenter de localiser le suspect.

L’équipe qui a patrouillé sans remarquer les traces d’effraction sera rencontrée sous peu. Entretemps, le président d’Acier Century est furieux et s’explique mal la tournure des événements.

Le cambrioleur a arraché les portes blindées de la remise, puis est revenu quelque 12 heures plus tard pour s’attaquer aux coffres-forts.

Acier Century s’était récemment équipé d’un système antivol unique.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!