Collabotation spéciale L'entrepreneur Michel Enault est maître d'œuvre de cette action communautaire: la construction d'une nouvelle maison.

«Nous avons vécu une période de creux de 10 ans. Nous sommes passés du pire des cauchemars au plus beau des rêves». Voilà ce que confie à TC Media Jacques Corbeil, originaire de Lachine, et porte-parole d’une famille durement touchée et par la maladie et par le feu, qui bénéficie d’une grande opération humanitaire.

Chantal Clément et Jacques Corbeil, qui sont en couple depuis une quinzaine d’années, ont tous les deux eu de gros ennuis de santé, – la dame, un cancer du sein, l’homme, une commotion cérébrale -, tandis que l’un de leurs deux fils, âgé de 8 ans, est atteint d’autisme. Par-dessus cela, un incendie est venu entièrement détruire leur maison le 8 décembre 2014.

Depuis décembre dernier, de nombreux bénévoles participent à la construction d’une nouvelle maison pour cette jeune famille de Châteauguay, dont un entrepreneur de Lachine.

Le couvreur Y. Laramée a en effet participé bénévolement à cette mission menée par l’entrepreneur Michel Enault, qui est maître d’œuvre de cette action hautement humanitaire et communautaire pour la famille Clément-Corbeil de Châteauguay.

L’entreprise lachinoise a réalisé entièrement gratuitement la toiture de la nouvelle maison de la famille châteauguoise, bâtie sur la rue de Bienville.
M. Enault évalue le coût total de cette opération à 275 000$, soit à peu près la valeur de la maison neuve, entièrement payée par les dons du public et des entreprises participantes. La nouvelle résidence pourrait être livrée et habitée à la fin d’avril.
Sur sa page Facebook, l’électricien et entrepreneur général Michel Enault écrit: «Merci à tous de m’aider à livrer cette maison à la famille Corbeil-Clément».

Ennuis de santé et d’argent
Claudine Laramée, porte-parole du couvreur, a raconté à TC Media que la famille vivait une situation extrêmement difficile. «Sans aucun revenu depuis des mois, en raison des arrêts de travail forcés par la maladie, le couple avait décidé de ne plus payer ses assurances, alors qu’est survenu l’incendie. Ils ont tout perdu».

M. Corbeil ne s’en cache pas, «il fallait prendre cette décision, sinon, il n’y avait plus de nourriture sur notre table».

«Chantal, ma conjointe, après les traitements en chimiothérapie et radiothérapie pour son cancer du sein, a décidé de prendre six mois de congé sans solde pour s’occuper du plus jeune de nos fils, Alexandre, qui a aujourd’hui 8 ans», explique M. Corbeil.

Mme Clément a repris le travail depuis quelques années, tandis que M. Corbeil, en arrêt de travail aussi pendant quelques mois en raison de sa commotion cérébrale, a repris ses activités de consultant en revêtement de plancher.

La famille Clément-Corbeil, en plus des nombreux appuis moraux et financiers reçus de part et d’autre, s’est fait offrir gracieusement un voyage à Cuba pour la semaine de relâche scolaire. Ils étaient de retour dimanche dernier.

En attendant que leur nouvelle maison soit prête, les Clément-Corbeil sont hébergés par le frère de Chantal, qui habite aussi Châteauguay. De cette façon, la routine familiale n’est pas chamboulée.
«Après 10 ans de creux, c’est incroyable ce qui nous arrive», a conclu Jacques Corbeil.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!