Gracieuseté De gauche à droite, les heureux gagnants Patrick Lamothe, Yanick Lamothe-Leblond, Johanne Leblond et Guy Leblond, qui a fait l'achat du billet gagnant.

La vie d’une famille de LaSalle ne sera plus jamais la même. Ses quatre membres de trois générations différentes, ont mis la main le gros lot du Lotto Max de 37 499 701 $ au tirage du 30 septembre.

Le billet gagnant a été acquis vendredi, le jour même du tirage, par le grand-père Guy Leblond à la Pharmacie Richard Cardinal du 1500, boulevard Angrignon. Il partagera ses gains avec sa fille Johanne Leblond, son gendre Patrick Lamothe et leur fils Yanick Lamothe-Leblond.

La somme remportée par la famille représente l’un des dix plus gros magots remportés au Québec depuis le début de Lotto Max.

Le groupe, établi à LaSalle depuis plus de 20 ans, achète de la loterie à l’occasion, surtout lorsque le gros lot est élevé. Lorsque la caissière a validé le billet de Guy Leblond, 79 ans, elle croyait qu’il avait remporté une participation gratuite. Ce n’est qu’en voyant le coupon de validation qu’elle a compris qu’il gagnait le gros lot.

Dès que M. Leblond a pris connaissance du montant réel, il a convoqué les trois autres membres du groupe pour leur annoncer la bonne nouvelle. Incrédule, François Lamothe, le gendre de M. Leblond, a téléchargé l’application Loteries de Loto-Québec pour en avoir le cœur net.

Johanne Leblond ne le croyait pas avant de voir le billet. «Je suis surtout fière pour mon père et mon garçon parce que je vois tous les avantages pour eux».

Projets
D’un calme désarmant, les nouveaux millionnaires ont la tête pleine de projets, mais prendront un temps de réflexion avant de planifier quoi que ce soit. Le jeune Yanick Lamothe-Leblond, qui vient d’amorcer un nouvel emploi en ingénierie, souhaite notamment s’offrir un nouvel ordinateur.

«C’est sûr qu’il y aura un voyage qu’on va faire des petites folies. Mon fils veut un nouvel ordi et moi une paire de souliers», confie la maman Johanne en souriant.

Pour l’instant, Patrick, qui travaille en ingénierie, et Johanne, qui œuvre dans une résidence d’aînés, veulent continuer de travailler. «Nous adorons notre travail. La seule chose qui change, c’est qu’on n’ira pas par obligation, mais parce qu’on aime ce qu’on fait. La retraite viendra peut-être un plus tôt», ajoute le couple.
La famille appréhende-t-elle la réaction des gens ? «Pour l’instant, je ne veux pas y penser», dit Johanne. «J’en ai eu pour mon gars et mon père. Moi, j’ai de bons amis et les vrais ne changeront pas parce moi je ne changerai pas», dit-elle.

«Les vrais amis, on les a déjà. On ne prend jamais de décision sur un coup de tête. J’ai été travaillé hier matin, mais j’étais vraiment content d’y aller. Je veux qu’on reste nous-mêmes. Notre personnalité, on la bâtit toute notre vie et ce n’est pas l’argent qui change ça», explique Patrick Lamothe.

Les heureux gagnants ont pu toucher leur magot lors d’une cérémonie spéciale tenue au siège social de Loto-Québec de la rue Sherbrooke mardi matin, maître de cérémonie Yves Corbeil.

L’établissement qui a vendu le billet gagnant recevra 374 997 $, équivalant à 1% du gain.

Ce n’est pas la première fois qu’un gros lot est gagné à LaSalle alors qu’une somme de 20M$ y a déjà été remportée dans les années 90 au 6/49.

Selon Loto Québec, plus de 1,2 milliard $ ont été remportés par des Québécois au Lotto Max depuis son lancement en 2009.
Plus tôt cette année, Marie-Claude Turcotte, de Sorel, avait mis la main sur le gros lot de 50 M$ du Lotto Max.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus