Hugo Lorini Entrepris le 25 juillet, les travaux se poursuivent jusqu'en décembre sur Dollard.

Amorcés depuis le 25 juillet, les travaux de réfection de l’avenue Dollard ont progressé dans une proportion de 60% à 70% et devraient être complétés d’ici le début de décembre, conformément à l’échéancier et au budget prévus de 7 M$.

Peu d’incidents ont retardé les travaux, à l’exception de deux accrochages d’appareils lourds avec des conduites de gaz naturel.

«On a eu quelques imprévus aux conduites souterraines de Bell Canada et d’Hydro-Québec. Parfois, elles ne sont pas à la profondeur espérée, mais nous avons pu nous ajuster à tout ce qu’on a trouvé», précise Christianne Cyrenne, chef de division et directrice-adjointe des Travaux publics de l’arrondissement.

En outre, bien que de tels travaux impliquent des inconvénients pour les commerçants, le climat est demeuré bon entre ces derniers et l’arrondissement.

«Jusqu’à maintenant, je n’ai aucun commentaire négatif des marchands. LaSalle et Montréal ont un bon plan de communication. S’il y a un bogue, ils se virent de bord et sont en mode réponse et solution. On se parle régulièrement et ça va bien», confirme le président de la Chambre de commerce locale, Bernard Blanchet.

L’arrondissement maintient d’ailleurs un contact quotidien avec eux. «C’est clair que les travaux et l’ajout d’un terre-plein ont des impacts. On les accompagne pour faire en sorte que le projet soit un succès de tous les côtés», selon Mme Cyrenne.

Crainte au départ, l’affluence des véhicules se déroule bien grâce à des signaleurs dans l’entrée de certains commerces et de diverses rues. C’est le cas à l’intersection de la rue David-Boyer, où plusieurs écoliers traversent avec brigadiers scolaires.

État de la situation
Le scénario comprend l’ajout de voies cyclables dans les deux directions et d’un terre-plein central où des arbres seront plantés et des lampadaires installés.

«C’est un projet multidisciplinaire. Il n’y a aucun retard et dans trois semaines, tout sera pavé. D’autres travaux se font en même temps, dont les quatre feux de circulation reconstruits. Il y a de la plantation à faire au milieu et sur le côté», explique Christianne Cyrenne.

Du côté où est situé le marché Métro, il reste deux sections de trottoirs à faire. «Elles n’ont pu être faites à cause des travaux d’Hydro-Québec. On a décidé de paver pour passer de l’autre côté et on va revenir avec le trottoir», précise Mme Cyrenne.

Il y a élargissement des trottoirs permettant la mise en place de mobilier urbain comme des bancs, des poubelles et des supports à vélos. Sans oublier la relocalisation des puisards, la reconstruction du système d’éclairage, la modernisation des feux de circulation et la sécurisation des traverses piétonnières.

«Après, ce sera des fermetures ponctuelles pour les lampadaires, les feux de circulation et la plantation d’arbres», précise Mme Cyrenne.

Le projet est financé par la Ville de Montréal et réalisé par la firme Charex et des sous-traitants sont impliqués.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus