Gracieuseté Monia Boutin, gestionnaire, programme de RCR, Québec; Lisette Cloutier Reid de LaSalle, Jean Raymond, président du conseil consultatif provincial de la Fondation, et Dana Ades-Landy, chef de la direction, Québec.

À 74 ans, Lisette Cloutier Reid consacre une grande partie de sa vie au bénévolat. En plus d’agir comme aidante naturelle, elle prépare et envoie 5 000 cartes de certification par semaine pour la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. La femme de LaSalle vient de recevoir une haute distinction pour son implication.

La bénévole de LaSalle est reconnue pour sa grande efficacité. «Lisette se présente avec le sourire chaque semaine et offre son aide lors d’événements. Son dévouement est d’une grande aide pour la Fondation», témoigne Maryse Bégin, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

C’est notamment pour cette raison que la Fondation a remis à Mme Cloutier Reid le prix Cœur Québec Argent, une des plus hautes distinctions remises par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (Accident vasculaire cérébral), lors de la soirée Cœur Québec présentée le 13 octobre à Montréal.

«C’est sûr que ça me flatte. Ça veut dire que les gens apprécient ce que je fais. Je suis contente mais je ne fais pas ça pour remporter des prix», raconte la lauréate.

Multiples causes
Chaque semaine, Mme Cloutier Reid, qui est veuve et mère d’un fils, prépare et envoie 5 000 cartes pour la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (accident vasculaire cérébral).

«Lorsque je travaille, je suis concentrée, je ne parle pas et je fais mon affaire. Je suis rapide et quand je ne suis pas là, il faut parfois trois personnes pour me remplacer», confie-t-elle humblement avec le sourire. Alors que plusieurs se contenteraient d’accomplir une telle tâche, la femme s’implique aussi au sein de la Saint-Vincent-de-Paul, du Club des petits déjeuners, de la Société canadienne du cancer et autres, tant au centre-ville de Montréal que dans l’arrondissement.

Fait cocasse, lorsque TC Media a rejoint la récipiendaire du prix, sa première question fut: «Pour quelle cause me contactez-vous?».

Le bénévolat après le travail
Avant de prendre sa retraite, la septuagénaire a travaillé comme technicienne en alimentation à l’Hôpital St-Mary’s, puis en tant que directrice des services administratifs chez Bell Canada.

Depuis 15 ans, elle consacre deux jours par semaine, à raison de quatre heures chaque fois, au département de la RCR (réanimation cardiorespiratoire) à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

«Le bénévolat occupe une grande place dans ma vie et je veux m’impliquer dans ma communauté. Pour le cancer et les maladies du cœur, j’ai des gens atteints de ces maladies dans ma famille», explique celle qui habite LaSalle depuis 1999.

La soirée Cœur Québec se tient chaque année afin de remercier tous les bénévoles pour leur dévouement et le travail exceptionnel de certains d’entre eux, lauréats des prix.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus