Gracoieuseté Isa Lora Messier

Un petit commerce ouvert il y a un peu plus de deux ans à Verdun a connu un tel succès que les deux jeunes propriétaires voient maintenant plus grand. Isa Lora Messier et son conjoint Philippe St-Laurent ont ouvert le 20 décembre une deuxième succursale de Bagel St-Lo sur l’avenue Lafleur, permettant aux LaSallois de déguster leurs petits pains ronds, réputés dans tout le Grand Sud-Ouest.

Si le quartier industriel de LaSalle ressemble bien peu à Verdun, on retrouve à l’intérieur du Bagel St-Lo le même décor éclectique que dans la succursale mère, entièrement construit par Philippe St-Laurent.

Et derrière le comptoir, Isa Lora Messier accueille les clients avec son grand sourire, du moins pour encore quelques semaines, puisqu’elle devrait donner naissance à son deuxième enfant d’ici deux mois.

Comme en 2014, le couple se retrouve encore une fois à mettre au monde un restaurant et un enfant, presqu’en même temps. Sauf que, cette fois-ci, ils sont mieux préparés à ce qui les attend.

«Quand on a ouvert à Verdun, on s’attendait à tout faire nous-mêmes au début. Mais il y avait tellement de clients que, dès les premières semaines, toute la famille a été appelée en renfort et on a dû engager trois personnes», raconte Mme Messier.

Depuis, le chiffre d’affaires a triplé et les clients arrivent toujours de plus loin. «On fonctionne vraiment à pleine capacité à Verdun, confie la propriétaire. On avait vraiment besoin de plus d’espace pour entreposer, mais surtout d’une cuisine de production qui permettrait d’augmenter le roulement du service de traiteur.»

Passer le mot
Le couple d’entrepreneur estime que leur restaurant répond à un besoin à LaSalle, où aucun autre commerce n’offre de bagels frais. Les commentaires positifs des premiers clients les ont rassurés.

«Je pense que les gens du coin ont vraiment envie de voir plus de petites entreprises locales s’installer dans l’arrondissement. Notre but est le même qu’à Verdun: d’avoir un commerce vraiment près des gens, qui leur donne envie de rester dans leur quartier», ajoute Mme Messier, qui compte de nouveau sur le bouche à oreille pour se faire connaître.

Déjà, les policiers du poste de quartier, des enseignants et des éducatrices font partie des habitués qui en apportent aussi au travail pour faire découvrir les bagels chauds à leurs collègues.

Adapté aux besoins
Des changements au plan initial ont déjà été apportés pour s’adapter à la demande. D’abord convaincus que les clients voudraient surtout des mets à emporter, les propriétaires sont à aménager une salle à dîner de type «lounge» à l’étage après avoir constaté que plusieurs d’entre eux préféraient manger sur place et profiter de l’ambiance.

Si leurs affaires continuent à aussi bien aller pour Isa Lora Messier et Philippe St-Laurent, le couple pourrait bien ouvrir un troisième restaurant. Ils ont d’ailleurs été approchés par Renouveau Notre-Dame, un regroupement de Lachine, pour s’installer sur l’artère commerciale de cet autre arrondissement du Grand Sud-Ouest.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!