Gratuité Une équipe qui travaille d'arrache-pied pour obtenir enfin des victoires.

La venue d’un nouvel entraîneur et le recrutement de 28 athlètes n’ayant jamais joué au rugby auparavant, ont permis au Boomerang du Cégep André-Laurendeau de réaliser une progression qui a surpris tous les acteurs du circuit collégial québécois au cours de la dernière année.

D’une équipe qui peinait à habiller 18 joueurs en 2015, le Boomerang est devenu en 2016 une formation de 35 joueurs qui a atteint la demi-finale de la ligue collégiale, pour la première fois de sa jeune histoire.

Devant cette progression fulgurante, le président de la Fédération de rugby Stéphane Hamel, affirme que l’équipe de LaSalle est désormais un exemple à suivre pour toute institution désirant lancer un programme de rugby.

Recrutement
Pour arriver à cette transformation, le nouvel entraîneur Alain Ouellette, qui a pris les rênes de l’équipe l’hiver dernier, a consacré un nombre incalculable d’heures au recrutement d’étudiants-athlètes pour constituer une équipe complète comportant 28 recrues.

«J’ai fait le tour de tous les programmes sportifs des écoles secondaires environnantes, écrit à chaque étudiant étranger inscrit pour l’automne et eu des kiosques aux rentrées d’hiver et d’automne. J’ai envoyé une multitude de courriels aux responsables des sports des écoles secondaires de la province», explique M. Ouellette.

L’ex-joueur et entraîneur a effectué un retour à la barre d’une équipe après une dizaine d’années d’absence.
Pour préparer son équipe, il leur a concocté un programme d’entraînement particulier. «En temps normal, les entraînements cessent au mois de mars, mais nous avons poursuivi jusqu’à la fin de juin», explique-t-il.

Il les a aussi confrontés à des équipes expérimentées telles que le Club senior XV de Montréal, l’Équipe Québec U19 et les Carabins de l’Université de Montréal.

Pour la recrue Roodjerry Michel, la confiance entre les membres de l’équipe et une attitude positive ont permis à l’équipe de réaliser cet exploit.

Il ne tarit pas d’éloges envers l’entraîneur Alain Ouellette. «Il s’intéresse à notre bien-être autant sur le plan physique que dans notre vie personnelle. Il est sévère pendant les matchs, parce qu’il connaît notre potentiel».

Pour le responsable des sports à André-Laurendeau, Claude Morin, «tout le crédit revient à Alain Ouellette et ses adjoints Erin Benzakein et Shaun Loubser. Avec son expérience, il a transmis sa passion aux joueurs, changé la culture et mis notre programme sur la mappe.»

M. Morin précise qu’André-Laurendeau s’est démarqué comme le seul programme de rugby francophone public dans la région de Montréal. «Notre mission est de diplômer nos étudiants-athlètes, les faire progresser vers les niveaux supérieurs et s’établir comme un des meilleurs programmes de rugby au Québec».

Parmi les étoiles
Les joueurs Roodjerry Michel et Yossa-Olivier Tcheuffa, et le coach Alain Ouellette, ont été nommés sur l’équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec. L’équipe s’est aussi retrouvée en 2e position pour l’éthique sportive.

Le Boomerang a terminé la saison en 4e place sur huit équipes, avec quatre victoires, deux défaites et un match nuls, ce qui lui a permis de participer, pour la première fois de son histoire, à la demi-finale qu’il a perdue 36-26 aux mains des Islanders de John-Abbott, qui ont conservé une fiche parfaite de 7-0.

Le Boomerang fait partie de la conférence Sud-Ouest du circuit collégial avec les collèges John-Abbott, Jean-de-Brébeuf, Dawson, Marianapolis, Vanier, Champlain St-Lambert et Heritage College de Gatineau.

Clevens Alexandre, Kodjovi Eyram, Richard Asigbetse, Alexandre Auger, Joel Bagalwa, Léandre Boisclair-Yannonie, Frédéric Brunet, Vincent Burgess, Max Collin, Israël Fleury, Vincent Georges, Adam Gharred, Alexandre Gignac, Daniel Jimenez Soto, Antony Langelier, Yann Le Bourlay, Valentin Le Meur, Sacha Marchildon, Roodjerry Michel, Antoine Mourrad, Mihai Olaru, Allan Peralta, Nycolas Prévost, Alex Primeau-Caron, Anthony Laleina Rasolofomampannina, Francisco Andres Salazar Onjuela, Arthur Santel, Émile Taddeo-Guay, Ulrick Weladji, Olivier Tcheuffa, Martin Salavov Slavkov et Ismail Moufid.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!