L’Arrondissement de LaSalle a résilié deux contrats de Remorquage Mobile à la suite d’une recommandation de l’inspecteur général montréalais, Me Denis Gallant, à propos d’une probable collusion. L’entreprise était chargée de déplacer les voitures lors des opérations de déneigement.

La décision de mettre fin aux contrats, octroyés en 2015 et totalisant 457 000 $ pour trois ans, a été prise par le conseil d’arrondissement le 16 janvier.

«Dès que la Ville de Montréal, sur recommandation du Bureau de l’inspecteur général (BIG), a établi que Remorquage Mobile devait être écartée, l’arrondissement a pris les mesures pour trouver un nouveau fournisseur», explique Benoit Gauthier, le directeur général de l’arrondissement.

Un nouvel appel d’offres est en cours.

Il s’agit d’une première résiliation pour LaSalle depuis la mise en place du Bureau de l’inspecteur général (BIG).

Processus douteux
L’enquête du BIG révèle que Remorquage Mobile, Remorquage TAZ et Auto Cam 2000 ont employé des stratagèmes de nature collusoire à l’égard de plusieurs appels d’offres.

Ces entrepreneurs ont conclu des arrangements sur le prix, le nombre de remorqueuses requises et d’autres informations.

«Parfois même, ils se sont départis des contrats en appel d’offres dans un arrondissement donné et se sont engagés à ne pas déposer de soumission dans ces secteurs qu’ils considéraient être dévolus aux autres, et ce, dans l’objectifs d’obtenir certains autres contrats», explique Me Gallant.

Le rapport fait aussi état de fausses déclarations dans les soumissions.

Respect mutuel
Le président de Remorquage Mobile, Steve Lefensky,  n’a pas retourné nos appels.

Aux enquêteurs, il a toutefois reconnu qu’il existait un «respect mutuel» entre les trois compagnies de remorquage qui s’empêchaient de soumissionner sur les contrats qu’ils considéraient «appartenir» à l’un d’entre eux.

La preuve est constituée d’aveux clairs et non équivoques selon Me Denis Gallant, corroborés par les témoignages d’autres entrepreneurs et l’analyse de données contractuelles auxquelles le BIG a eu accès.

Remorquage TAZ et Auto Cam 2000 n’ont aucun contrat avec l’arrondissement de LaSalle. Ces firmes sont aussi écartées des contrats de gré à gré avec la Ville de Montréal pendant cinq ans.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!