Des résidents de huit logements situés à l’angle des rues des Oblats et Clément, dénoncent le fait que l’ajout d’un terre-plein, clôturé cet hiver,  devant leurs résidences nuit à la collecte des ordures. Ces dernières auraient été collectées cinq fois en onze semaines, une situation que l’arrondissement prend au sérieux.

Porte-parole du groupe, Jean Lebel a noté que depuis le début de janvier, les camions de Services Matrec, la compagnie en charge de la collecte des ordures, seraient passés une fois sur trois, malgré ses plaintes à la mairie.

«Ils ont ramassé les deux premières semaines [de janvier] et ensuite, seulement trois semaines plus tard. J’ai appelé trois fois à la mairie et parlé deux fois à la secrétaire de la mairesse. Le 3 mars, j’ai demandé un inspecteur ou quelqu’un pouvant ramasser les sacs percés, sans résultat», déplore l’homme de 57 ans, natif des Iles-de-la-Madeleine.

Afin de contrer la situation, les résidents de l’endroit se sont d’ailleurs mis à déposer leurs sacs de vidanges en bordure de la rue Clément, à proximité.

Travaux publics
À l’arrondissement, on répond que le bureau Accès-LaSalle, qui reçoit les plaintes des citoyens, n’a reçu aucune requête pour le ramassage des ordures chez M. Lebel avant le 3 mars. La secrétaire de la mairesse a avisé les Travaux publics le 3 mars que les ordures de Jean Lebel n’avaient pas été ramassées,  la veille.

«J’ai discuté avec le responsable des collectes des Travaux publics, qui a  communiqué avec l’entrepreneur pour s’assurer que les ordures soient ramassées», explique Caroline Elliott de l’arrondissement.

Ajout particulier
À la suite de travaux réalisés devant les édifices concernés l’été dernier, un terre-plein a été aménagé en face de leurs demeures situées dans ce secteur névralgique, près de la sortie de l’autoroute 20 et de l’accès à la 138 menant vers le pont Mercier.

Les accès sont étroits et difficiles, pour les véhicules d’urgence. «On a perdu nos stationnements devant chez nous. Quand des ambulanciers sont venus chercher ma mère malade, ils ont dû monter sur le terre-plein», soutient Jean Lebel, qui habite LaSalle depuis une cinquantaine d’années.

Les ordures ont par ailleurs été ramassées sur la rue des Oblats le 9 mars. Ces dernières doivent normalement être collectées chaque semaine le jeudi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!