Cadet d’une célèbre famille de motocyclistes et natif de LaSalle, Miguel Duhamel vient d’être intronisé au Temple de la renommée de la moto du Canada.

Un des meilleurs pilotes produit par le Canada, Miguel Duhamel a obtenu le plus de victoires en AMA Supersport avec 28, et en AMA Superbike, avec 32 premières positions. Il a décroché cinq victoires auu Daytona 200, record partagé avec Scott Russell.

«C’est le désir de vaincre qui m’a motivé tout au long de ma carrière. J’aimais gagner, mais aussi avoir du fun sur la piste», témoigne l’homme qui a multiplié les victoires et les records sur les circuits routiers européens, américains et canadiens, entre 1998 à 2008.

Entouré de ses parents, Yvon et Sofia, de son frère Mario et de sa sœur Gina, Miguel Duhamel a été honoré à la 11e cérémonie du Canadian Motorcycle Hall of Fame, à l’hôtel Sheraton de l’aéroport de Dorval.

Rejoint par téléphone à son domicile de Las Vegas, l’ex-champion a avoué que «c’est un grand honneur et c’était agréable de retrouver le monde que j’avais laissé à ma retraite, comme Carl Vaillancourt et Pascal Picotte, avec lesquels j’ai coursé au Canada et aux États-Unis. De belles retrouvailles, comme une réunion d’école».

Faits saillants
Dans les années 1990 et 2000, Miguel Duhamel a multiplié les victoires. Il a même décroché le titre de champion en Superbike en 1995, devenant le seul Canadien à décrocher cet honneur.

En 1996, il est devenu le pilote le plus couronné en Super Sports avec sa 28e victoire en carrière. Son principal fait saillant demeure ses cinq victoires au Daytona 200, avec son ex-rival Scott Russell.

Dès son arrivée, en 1988, il a été la recrue de l’année et a remporté sa première course en Superbike sur le circuit de Shannonville, en Ontario. Dans les championnats américains, il a été huit fois titré champion.

L’endurance l’a également attiré. Le père Yvon et ses deux fils ont travaillé en équipe au Bol d’Or de 1988, en France. Miguel a disputé trois fois l’épreuve avec d’autres coéquipiers et a gagné en 1991.

«Je suis fier de ma carrière. On peut toujours dire qu’on aurait pu faire des choses différemment, mais j’ai gagné ma part de courses», nous dit celui qui, au fil des ans, a porté les couleurs de plusieurs marques: Suzuki, Kawasaki, Harley-Davidson et surtout Honda, avec qui il a terminé sa carrière en 2008.

Histoire de famille
Avec son frère Mario, Miguel Duhamel a appris à conduire des motos dès son jeune âge, alors que son père Yvon était un pilote professionnel de moto et de motoneige.

«À trois ans et demi, j’étais sur une moto et à 10 ans, j’ai débuté en motocross.», dit celui qui adore Las Vegas, même s’il avoue «que c’est très chaud».

Miguel Duhamel fais encore de la moto, pour le plaisir. «Je fais un peu de «trekking» [moto en montagne et hors piste] avec des amis, et du motocross puisque j’ai une Honda 450», dit-il.

L’ex-champion maintient la forme. Il pratique le vélo de montagne et aime faire du ski au mont Charleston de Las  Vegas. «Je suis un retraité qui profite de ce que la vie m’apporte», raconte celui qui porte quelques marques de blessures subies en carrière, dont une fracture ouverte d’un fémur.

Né le 26 mai 1968, Miguel Duhamel revient régulièrement visiter les membres de sa famille qui habitent LaSalle et la région de Montréal en cours d’année.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!