Gracieuseté La candidate de LaSalle dans sa robe rouge.

«Je n’ai pas gagné et je n’étais pas l’une des finalistes du top 5, mais ça ne veut pas dire que je ne le méritais pas. Quelques points font la différence et ce sont des juges qui décident». Malgré sa défaite, la LaSalloise Yevgeniya Potomkina, tire une expérience positive de sa participation au concours Miss Canada.

Native de l’Ukraine, la jeune femme de 30 ans a aimé l’expérience vécue pendant cinq jours lors du couronnement du 4 mars à l’hôtel Sheraton de Laval. Elle a terminé parmi les 20 finalistes du concours.

«J’étais fière de réussir mon discours, même si à l’annonce des finalistes, je n’ai pas entendu mon nom. J’étais déçue, mais contente de sourire et de bien me maintenir en public. J’ai gagné pour moi-même, pour l’expérience et les contacts que j’ai eus», explique la jeune femme.

Les hauts et les bas
Les frais du concours Miss Canada étaient de 945$,  plus taxes. «Je ne voulais pas arrêter d’y croire et j’ai eu un gros coup de pouce du commanditaire InterMark Transport. Le moral est revenu car mon esprit était en paix», dit-elle.

Pendant le weekend, les participantes avaient besoin d’une robe noire et d’une robe rouge.

À l’hôtel, les candidates étaient quatre par chambre. «Dans chacune, il y avait des lits doubles, donc deux filles par lit, et ça s’est bien passé», nous dit la LaSalloise.

Avant la date fatidique du 4 mars, Yevgeniya Potomkina a pris part à des séances d’entraînement, mangé dans de grands restaurants et pris part à des séances de photos.

Le jour du gala, elle a pris le temps d’écrire et apprendre son discours de 20 secondes et eu des séances de maquillage et de coiffure.

«J’ai revêtu ma robe rouge et nous avons eu des répétitions sur la scène. J’en ai profité pour prendre des photos avec ma famille», dit-elle.

Épreuve qui fait mal
Yevgeniya Potomkina a eu une mauvaise nouvelle en décembre dernier, en apprenant que sa grand-mère était hospitalisée à Kiev, à la suite de la rupture d’un anévrisme.

«Je ne voulais plus rien savoir, ni du concours, ni d’aucune personne qui ne comprenait pas la douleur que je ressentais. J’ai cherché des billets pour l’Ukraine. Ils se vendaient entre 2500$ et 4000$, et je n’avais pas les ressources, ni le temps pour les trouver. Elle nous a quittés dans la nuit du 24 au 25 décembre,» explique la LaSalloise.

Il lui a fallu trois semaines pour se remettre du choc. «Je n’étais pas très fonctionnelle après cette perte, mais je me suis dit qu’elle aurait voulu me voir dans ma robe de bal».

Résidente de LaSalle depuis 2009 et maman d’un garçon de trois ans, Yevgeniya Potomkina est canadienne depuis 1999, l’année où elle est arrivée au Canada avec ses parents d’Ukraine.

Elle a fait un peu de mannequinat, de la figuration et de petits rôles dans des films. «Ma véritable passion est pour les domaines artistiques, que je tente de lier par mon entreprise <@Ri>Fashion Pro Finder<@$p>, un site internet reliant les artistes entre eux».

Elle participe maintenant au concours Miss Beauté Tropicale Canada. «C’est une première édition et la sélection des candidates est déterminée par notre personnalité. Nous sommes 12 en finale», dit-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!