TC Media - Hugo Lorini L'artiste Manuel Chantre est bien fier de son oeuvre.

Les milliers d’étudiants et de spectateurs du Théâtre Desjardins qui empruntent la porte 4 du Cégep André-Laurendeau peuvent désormais admirer une sculpture interactive intitulée «Traceur immobile», qui y sera exposée jusqu’en 2020.

L’œuvre de l’artiste numérique Manuel Chantre met en scène un athlète de «parkour» qui est immobilisé dans un mouvement de salto.

«Ma thématique est le transport du 21e siècle. Mon personnage est un athlète de parcours qui fait de la gymnastique urbaine. S’il y a des obstacles, il passe par-dessus les murs. Le mouvement que j’ai choisi est un salto. Quand il saute, il  accélère, mais avant de redescend, il est comme en apesanteur et a un moment immobile», explique Manuel Chantre.

L’œuvre est composée de spirales de plexiglas qui sont appelées à changer de couleur selon le moment de la journée. Des images peuvent aussi être projetées sur la création suspendue.

En plus de la sculpture, l’œuvre contient un socle métallique renfermant des projecteurs et des systèmes interactifs permettant de faire des calculs pour du visuel généré en direct.

Soutien d’Optech
La réalisation du »Traceur immobile» est le fruit d’un partage de connaissances entre l’artiste Manuel Chantre et les chercheurs d’Optech, le Centre de transfert de technologie spécialisé en optique et en photonique du Cégep André-Laurendeau.

«Ça stimule l’imagination de nos chercheurs et c’est une autre façon de voir et de penser. On espère faire d’autres projets avec lui. On devrait relier tous les centres de recherche à des artistes», soutient le directeur d’Optech, Denis Lafrance

Portion interactive
L’œuvre propose aussi aux gens une portion virtuelle. À l’avant du socle au-dessus duquel la sculpture est suspendue se trouve un terminal informatique. Sur ce dernier, on retrouve une carte du monde sur laquelle on peut pointer un curseur.

Une fois la destination sélectionnée, une représentation virtuelle du «Traceur immobile» s’animera à l’écran pour parcourir la distance vers l’endroit sélectionné, sur un écran.

Le contenu lumineux projeté sur l’œuvre en suspension change en temps réel, selon le positionnement géographique du Traceur virtuel. Quand le personnage atteint sa destination, une animation lumineuse est générée.

Dépendamment d’où il est, les formes sont différentes et le personnage change de couleurs. Le jour, il est blanc et avant le coucher du soleil, il est en couleur.

«La sculpture lumineuse et interactive de Manuel Chantre fait le lien entre les technologies et le monde entier. Ce qui est à l’image de notre établissement, soit l’ouverture aux différentes sociétés et technologies de pointe,» affirme Claude Roy, directeur du Cégep André-Laurendeau.

Depuis 2004, Manuel Chatre réalise des sculptures et des performances en intégrant la musique, la projection vidéo, l’animation 3D, l’art sonore, l’éclairage robotisé et l’interactivité.

Le projet est financé par le Conseil des arts, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et le Cégep André-Laurendeau.

Traceur immobile en chiffres
Hauteur: 10 pieds
Largeur: 4 pieds
Profondeur: 4 pieds.
Budget: 75 000$
Projet amorcé en 2015

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!