TC Media - Archives Éric Messier derrière le banc de son équipe.

Les joueurs du Boomerang d’André-Laurendeau débuteront la série finale de leur saison dimanche, face la formation du collège Champlain-Lennoxville au centre sportif Dollard-St-Laurent. La poussière n’est toutefois complètement retombée depuis la fin de la série demi-finale contre les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy. L’entraîneur de l’équipe défaite n’a pas de tendres mots concernant le Boomerang d’André-Laurendeau.

Les Rebelles ont vu leurs séries éliminatoires connaître une fin expéditive le 31 mars, alors qu’ils se sont inclinés par la marque de 3 à 2, et ce, pour la troisième fois face au Boomerang. Deux de ces rencontres ont nécessité une prolongation.

Selon les dires de l’entraîneur des Rebelles, le Boomerang aurait fait parvenir 11 séquences vidéo au superviseur des arbitres de la Ligue collégiale Division 1, après la deuxième rencontre, au Colisée Cardin pour dénoncer le jeu physique de Sorel-Tracy.

«Ils ont du temps à perdre. C’est enfantin. […] On a encore le droit de frapper au hockey, à ce que je sache. Je ne sais pas s’ils veulent jouer dans une ligue récréative », déplore Éric Messier

L’entraîneur des Rebelles a affirmé qu’il ne changerait pas l’identité de son groupe en raison d’une équipe insatisfaite de leur style de jeu, qui, paraîtrait-il, est trop robuste. Il a aussi constaté que l’équipe adverse s’est plainte à plusieurs reprises aux officiels, en plus de provoquer des pénalités. Éric Messier a qualifié ce comportement d’anti-hockey.

«En plus, ils ont essayé de filmer mon banc, a-t-il avancé. S’ils voulaient voir mes plans, ils ont sûrement remarqué que je suis assez tranquille lors d’un match.»

Réplique du Cégep André-Laurendeau
Invité à réagir aux propos émis par l’entraîneur sorelois, le responsable des sports du Cégep André-Laurendeau n’a pas voulu commenter, mentionnant qu’Éric Messier a droit à ses opinions.

«Ça ne vaut pas la peine [de commenter]. Éric a le droit de penser ce qu’il veut, mais on ne commentera pas davantage.»

L’organisation du Boomerang a par ailleurs fait parvenir un communiqué au sujet de sa victoire face au Cégep de Sorel-Tracy.

L’entraîneur-chef, Alexandre Dandenault, y mentionne entre autres que «les joueurs du Boomerang sont restés concentrés malgré du jeu physique et de la provocation de la part de leurs adversaires» et que «ça prend une force de caractère pour garder le focus et ne pas répliquer».

La série finale de la ligue de hockey collégiale masculine débute dimanche à 14h.

André-Laurendeau (26 – 6 – 2) et  Lennoxville (23 – 10 -3) ont terminé la dernière saison au premier rang de leurs  divisions respectives.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!