TC Media / Isabelle Bergeron L’école primaire des Découvreurs n’a pas le budget suffisant pour obtenir les services d’une bibliothécaire.

Des jeunes de l’école primaire des Découvreurs viennent de remporter un prix pour avoir organisé au cours des derniers mois des activités de financement et trouvé des idées de revitalisation afin de donner le goût de lire à leurs compagnons de classe et dynamiser leur bibliothèque, qui ne dispose pas de budget pour engager une bibliothécaire.

Les jeunes entrepreneurs ont d’abord vendu des «cupcakes» et des livres usagés, des initiatives qui ont permis de générer environ 300 $. Cet argent servira à acheter de nouveaux ouvrages littéraires en septembre prochain.

Pour la directrice de l’école des Découvreurs, Julia Wellens, «il fallait immédiatement réinvestir les profits des activités en achetant de nouveaux livres pour que les jeunes qui ont participé à la dynamisation puissent profiter du fruit de leur travail».

Mais il fallait aussi rendre l’endroit plus attrayant à fréquenter, les élèves ont donc peint le logo de l’école sur le mur de la bibliothèque.

De plus, en plaçant certains livres bien en vue, ils ont aussi remarqué que les volumes étaient davantage empruntés que s’ils demeuraient sur les rayons, avec la couverture hors de la vue.

Prix
Les efforts de ces dix élèves de 5e et 6e secondaire ont été récompensés puisqu’ils ont remporté le prix de l’image de marque pour leur projet dans le cadre des Galas Jeunes d’affaires de l’organisme Fusion Jeunesse, qui lutte contre le décrochage scolaire.

Avec des moyens financiers restreints, ils ont dû se creuser les méninges pour d’abord établir un plan d’affaires. Cette étape servait notamment à bien cibler leurs besoins, leurs objectifs et, bien sûr, prendre en compte les contraintes avec lesquelles ils devraient composer.

Depuis le mois d’octobre, ils étaient accompagnés, en raison de deux fois par semaine, par une étudiante du HEC qui les conseillait.

Prioriser la lecture
Toutes ces activités de financement et cette revitalisation n’est qu’une première étape pour l’établissement scolaire de la 39e Avenue. La directrice «veut que ce projet fasse partie d’une nouvelle orientation de l’école, malgré le manque de financement. L’embauche d’une technicienne en documentation est déjà prévue. Elle sera présente à l’école deux journées par semaine», et ce, dès l’automne prochain.

Mme Wellens aimerait aussi pouvoir changer le mobilier de la bibliothèque qu’elle qualifie de «désuet».
En attendant ces dernières étapes, les élèves peuvent, tout de même, profiter de ces premiers changements pour retrouver le goût de la lecture grâce aux efforts peu coûteux et à la vision de ces jeunes entrepreneurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!