La bibliothèque L’Octogone sera plongée dans une ambiance musicale tout l’été. Le tout premier piano public est arrivé à LaSalle, juste à côté des portes principales de l’établissement.

Madison et Nathan bougent leurs doigts sur les touches. Ils avouent ne pas savoir en jouer, mais confirment d’un hochement de tête le plaisir qu’ils ont, sans détourner leur regard de l’instrument.

Après leur départ, Iseline, âgée de 11 ans, se glisse sur le banc de bois. Les premières notes sont timides. Après quelques minutes, on reconnaît la mélodie, alors qu’un passant s’arrête pour pousser la chansonnette à ses côtés.

«J’adore le son du piano et ça me permet aussi de m’exprimer, soutient Iseline. J’aimerais qu’il y en ait partout à LaSalle.»

La jeune musicienne n’a jamais suivi de cours mais possède un petit clavier électronique à la maison.

«Depuis son arrivée, le 16 juin, le piano ne dérougit pas, confirme l’agent de développement culturel, Mathieu Dubois. Sa couleur attire l’attention. Les enfants autant que les adultes en profitent, c’est beau à voir.»

Jaune flamboyant
Le piano public trône, tout de jaune vêtu, encercler par la verdure qui couvre la bibliothèque de LaSalle.

L’artiste bédéiste Zviane rêvait d’un piano de cette couleur. «Je voulais que le piano soit remarqué et je trouve que son emplacement le met encore plus en valeur», souligne-t-elle.

Zviane et l’Octogone ont un point en commun: l’amour pour la BD. LaSalle possède la plus importante collection des toutes bibliothèques municipales montréalaise. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a été choisie pour peindre le piano de l’arrondissement.

Assez minimaliste, son dessin représente un même personnage, à quatre reprises, qui joue du piano. «Ça représente un découpage d’une séquence d’images formant un accord», explique l’artiste de Rosemont.

Elle voulait surtout rester sobre et mettre l’importance sur le «feeling» ressenti par le pianiste. En tant qu’ancienne musicienne, elle se sent encore attachée à cette sensation.

Zviane a beaucoup été charmé par LaSalle et ses espaces verts. «Je suis contente de mon choix de couleur puisqu’il s’harmonise parfaitement avec la flèche jaune à l’entrée, se réjouit l’artiste. Quel merveilleux hasard!»

L’initiative des pianos publics a débuté en 2012, sur le Plateau−Mont-Royal. À ce jour, 20 pianos publics sont dispersés dans plusieurs arrondissements de Montréal.

Le 24 août, à midi, un concert aura lieu en simultané sur tous les pianos du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!