TC Media – Florida State Police Jonathan Dopson Gariépy a été accusé de meurtre prémédité et d'outrage à un cadavre pour une affaire remontant à juin 2016 dans l'arrondissement LaSalle.

Le suspect du cinquième meurtre de 2016 à Montréal fait face à la justice. Jonathan Dopson Gariépy subit son enquête préliminaire pour des accusations de meurtre prémédité et outrage à un cadavre.

L’homme de 31 ans, menottes aux pieds et flanqué de deux agents de détention dans le box des accusés, baissait la tête lors des moments forts en émotions du témoignage d’une personne d’intérêt.

Amenée à la barre par le procureur de la Couronne Louis Bouthiller, le récit de Nadia Demers, entrecoupé de sanglots, a duré une heure. Elle a même demandé de poursuivre assise, ce qui lui a été accordé.

Un agent du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) ainsi que l’enquêteur au dossier ont aussi témoigné, alors qu’une vidéo a été présentée.

Un interdit de publication nous empêche de dévoiler ses propos et le contenu de la preuve.

Antécédents
Dopson Gariépy, un individu au lourd passé judiciaire, est soupçonné d’avoir poignardé à mort Pappa Kofi Kwao Boakye dans un appartement de la rue Lemieux, dans l’arrondissement LaSalle, en juin 2016.

Il était sorti de prison depuis peu lorsqu’il a été arrêté. Il purgeait une peine de quatre ans pour vol qualifié. En 2004, il a écopé de 30 mois de prison en Floride pour voies de fait sur un agent de la paix, de vol de véhicule et d’avoir tenté de fuir les policiers.

L’homme de 31 ans a été jugé apte à subir son procès après une évaluation psychiatrique de 60 jours à l’Institut Philippe-Pinel, demandée en avril.

Représenté par Me Elfriede Duclervil de l’aide juridique, la date de son procès pourrait être fixée cet automne.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!