TC Media / Isabelle Bergeron «La foule était chaleureuse. J’adore quand les gens osent briser le mur, ça crée toujours une ambiance plus intimiste», confie Socalled après le premier spectacle offert au piano public de LaSalle.

L’artiste multidisciplinaire Socalled a charmé la foule lors du tout premier spectacle du nouveau piano public. Vendredi midi, une trentaine de personnes était rassemblée en face de la bibliothèque L’Octogone pour écouter le musicien montréalais.

Malgré un ciel gris, Josh Dolgin de son vrai nom, a lentement charmé l’assistance. Il a fait chanter tout le monde en cœur lors de son interprétation de Dance me to the end of love de Leonard Cohen, en plus de les faire taper la mesure sur des airs de sa religion juive.

La plupart ignoraient qui il était, mais étaient heureux de pouvoir profiter du concert gratuit.

Intriguant
Intrigué par l’affiche, Yves Viau a apprécié durant un long moment la musique. «Il était très amusant. Je vais regarder sur Internet pour voir ce qu’il fait», souligne-t-il.

Après quelques chansons, une dame s’est approchée. «J’aimerais entendre une des pièces du film Un violon sur le toit, a demandé Eva Robin, en anglais.

Visiblement amusé de cette intrusion spontanée, Socalled a répondu à sa demande par les touches du piano jaune en jouant If I were a rich man.

LaSalloise depuis 25 ans, Mme Robin, qui prend sa retraite la semaine prochaine, était venue faire son inscription. «C’est la première fois que je viens à la bibliothèque et c’est le premier concert, raconte-t-elle. Je trouve l’idée géniale». Elle ajoute qu’elle a véritablement été impressionnée par Socalled.

Pour l’interprète, le plaisir était partagé. «La foule était chaleureuse. J’adore quand les gens osent briser le mur, ça crée toujours une ambiance plus intimiste», précise-t-il, faisant référence à la demande spéciale qui a ouvert la porte à plusieurs autres.

Peu avant la fin de l’heure, le pianiste s’est levé pour un tour de magie. Il a déchiré en morceaux le <@Ri>Messager de LaSalle<@$p> pour ensuite le déplier, totalement intact. La foule était conquise, lui offrant en signe d’appréciation une ovation debout.

Un prochain spectacle au piano public mettra en vedette Fanny Bloom, le 11 août. Toujours près des portes de L’Octogone, il aura lieu à 12h10. En cas de pluie, l’événement est annulé.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!