TC Media / Isabelle Bergeron Des campagnes d'amnistie des frais de retard ont déjà eu lieu dans le passé, en 2000-2001 et en 2006 lors de Montréal, capitale mondiale du livre.

La campagne d’amnistie «Frais de retard: tournez enfin la page!» a permis à la Bibliothèque de L’Octogone de récupérer 226 documents. La bibliothèque laSalloise compte le plus grand nombre de retours de livres dans l’ouest de l’île pour cette campagne montréalaise. Elle est suivie par une de celles de Saint-Laurent dont les retours se chiffrent à 221.

«L’Octogone, à égalité avec la bibliothèque d’Ahuntsic, compte le plus grand nombre de prêts sur l’Île-de-Montréal. Il est normal qu’on y enregistre davantage de retours dans ce contexte», souligne la chef de division Marie-André Marcoux.

À travers 45 bibliothèques de la Ville, quelque 4 327 documents ont été rapportés, dont des livres, des films, des magazines et des jeux vidéo. L’activité menée dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal est décrite comme un succès.

La campagne, qui s’est déroulée du 2 au 22 juin, avait pour objectif de ramener en bibliothèque des abonnés qui ne la fréquentaient plus en raison des frais de retard à leur dossier. Plus de 5 000 personnes ont franchi les le cap après une absence de six mois et plus. Elles ont alors eu l’occasion de faire renouveler leur carte d’abonnement.

Du côté des bibliothèques, l’initiative a aussi permis de récupérer des documents de leur collection qui n’auront donc pas besoin d’être remplacés.

Documents récupérés

  • 70 Livres et documents pour enfants
  • 106 Livres et documents pour adultes
  • 55 Documents audios-visuels
  • 9 Périodiques

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!