TC Media / Gracieuseté Avec leurs complets turquoises et leur musique rétro, le groupe les Requins semble directement venir des années 60.

Cinquante ans plus tard, le groupe musical Les Requins rend hommage à l’Expo 67 au Théâtre Desjardins. La formation semble directement venir des années 60. Elle compte parmi ses membres Étienne Beaulieu, un joueur de batterie, qui a passé toute sa jeunesse à LaSalle jusqu’à la fin de ses études collégiales.

«Le spectacle va plaire aux personnes qui ont vécu l’Expo 67, mais il s’adresse aussi aux plus jeunes qui s’intéressent à la musique des années rétro», ajoute celui qui a grandi derrière l’hôpital LaSalle. Le quintette veut faire revivre l’énergie, la fougue et la légèreté de ces années où Montréal s’ouvrait sur le monde.

«Ce n’est pas un hommage traditionnel, mais un véritable voyage dans le temps», insiste le musicien. Les Requins ne se contentent pas de jouer d’anciennes chansons, ils s’imaginent qu’ils ont été engagés pour le spectacle d’ouverture de l’expo et le ponctuent d’anecdotes de l’époque. Ils citent des faits et font des commentaires dans l’actualité notamment. «On parle de l’échangeur Turcot qui était considéré à ce moment comme un véritable progrès, raconte M. Beaulieu. Aujourd’hui, certains commentaires du passé sont particulièrement significatifs et même cocasses quand on connaît l’avenir».

Projets musicaux
Composé de cinq musiciens montréalais, le groupe est comprend les quatre membres de Cherry Chérie, dont les compositions francophones sont inspirées des sonorités des années 50-60. La chanteuse et multi-instrumentiste, Ariane Vaillancourt, vient compléter la formation.

L’ajout d’une femme permet d’élargir l’éventail musical du spectacle. Sa présence permet aussi d’aborder l’émancipation des femmes, dont le rôle qui a grandement changé pendant cette période charnière.

Les Requins ont d’ailleurs été créés pour que le public différencie l’hommage à l’Expo 67 et le groupe Cherry Chérie. «On voulait juste clarifier les deux projets afin d’éviter que les gens soient surpris d’entendre des «cover», alors que normalement nous jouons nos propres compostions», explique Étienne Beaulieu.

Tout de turquoise vêtus, Paolo Philpot (guitare et voix), Gabriel L’Heureux (basse), Alexandre Craigh (guitare et voix), Ariane Vaillancourt (voix) et Étienne Beaulieu (batterie) présenteront, le 11 août, leur spectacle rétro en territoire laSallois.

Plus d’infos ICI

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!