TC Media / Isabelle Bergeron Le commandant Patrick Lavallée dirige les 70 policiers qui travaillent au poste de quartier (PDQ) 13 à LaSalle.

Un nouveau commandant a pris les rênes du poste de quartier (PDQ) 13 à LaSalle. Patrick Lavallée dirige pour la première fois une équipe complète du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). À la fin septembre, il a succédé à Cédric Couture, transféré à Saint-Laurent.

«Arriver dans un nouveau milieu de travail, c’est comme faire un voyage. Il faut prendre le temps de s’imprégner des éléments culturels locaux et comprendre les dynamiques», explique M. Lavallée.

La sécurité routière et les crimes contre la personne sont les premiers enjeux sur lesquels il désire se pencher. Son équipe de patrouilleurs portera donc une attention particulière aux infractions au Code de la route afin de réduire les accidents, mais aussi pour sensibiliser la population au partage de la route en raison de la concentration de jeunes, de personnes âgées et de cyclistes à LaSalle.

Dans le but de diminuer les crimes contre la personne, des rencontres avec les organismes et le milieu scolaire sont le meilleur moyen d’avoir accès aux citoyens selon lui.
«L’école est le principal creuset d’une société, souligne le nouveau commandant du poste 13. En sensibilisant les enfants au respect des autres, on arrive plus facilement à faire une réelle différence auprès des parents, à changer les mentalités».

Bien que la situation de l’arrondissement fait statistiquement bonne figure, il y a toujours place à l’amélioration nous dit M. Lavallée. En ce sens, il compte se familiariser avec le secteur et se rapprocher des LaSallois en participant des patrouilles.

«Avoir une vision sur le terrain, être avec le monde, ça m’aidera à mieux les comprendre, mais aussi à prendre de meilleure décision», précise-t-il.
Il a d’ailleurs déjà rencontré les directeurs de certaines écoles et organismes communautaires.

Parcours
Avant d’être assigné à la direction du poste 13, Patrick Lavallée était commandant pour la division des projets spéciaux du SPVM. Il a supervisé le projet pilote de port de caméras instauré en 2016. Ancien avocat, ses études en droit avaient été mises à contribution dans ce dossier afin de départager les notions du droit à l’image et à la vie privée avec celui de la sécurité de la population.

Son expertise lui a d’ailleurs permis de donner le cours Pouvoirs et devoirs des policiers aux agents de la paix en formation du collège John Abbott, à Saint-Anne-de-Bellevue. Pour lui, si les policiers connaissent le droit lors de leurs interventions, ils seront mieux outillés pour résoudre un conflit. Ils pourront aussi mieux conseiller les personnes impliquées pour la suite des procédures.

Détenteur d’une maîtrise en administration publique, le commandant souhaitait depuis son embauche au SPVM obtenir un poste administratif. «Autant j’aime le contact avec les gens et le personnel, autant je comprends et j’apprécie les enjeux administratifs. C’est un plus de devoir conjuguer les deux», raconte le policier qui avoue s’ennuyer parfois de la patrouille.

Influence du fleuve
Dès les premiers jours, il a été impressionné par la qualité des policiers qui travaillent sur le territoire, mais aussi par leur grand sentiment d’appartenance envers LaSalle. Depuis qu’il a été embauché au SPVM en 1999, c’est la première fois que Patrick Lavallée travaille dans l’ouest de l’île.

«Le fleuve a une réelle influence sur le comportement des gens, on se sent moins angoissé, moins anxieux. Les Montréalais qui n’ont jamais mis les pieds LaSalle ne se doutent pas à quel point c’est beau ici», constate-t-il.

Malgré son rôle de patron, il sent qu’il fait déjà partie d’une équipe et de la communauté. Il apprend tranquillement à reconnaître les différents secteurs et à se rappeler le nom des rues. Il souhaite surtout être au service de ceux qui servent et protègent les citoyens.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!