RécupérAction Marronniers fondé et toujours géré par Richard Lanciault depuis 35 ans, opère un système de tri optique à la fine pointe de la technologie pour récupérer les déchets en milieu de travail.

L’entreprise laSalloise de tri RécupérAction Marronniers (RAMI) figure parmi les 40 petites et moyennes entreprises (PME) sélectionnées pour le Parcours Innovation PME Montréal, qui bénéficieront d’un programme de formations tout au long de l’année.

Un jury les a sélectionné sur la base de critères définis, à savoir qu’elles devaient connaître un fort potentiel de croissance, un chiffre d’affaires d’au moins 1 M$, avoir moins de 250 employés et soumettre une problématique d’affaires à solutionner.

«On a vraiment ciblé la communication et le marketing, car nos camions ne sont pas encore lettrés et nous n’avons pas de site internet», lance Richard Lanciault, fondateur et directeur général depuis 35 ans.

Des formations, d’une valeur de 20 000 dollars, seront offertes aux dirigeants des entreprises choisies tout au long de l’année.

Mandat
RAMI œuvre dans la collecte et le conditionnement de matières résiduelles recyclables en milieu de travail.

«Notre mission est de créer des emplois pour des personnes handicapées qui n’ont pas accès au marché du travail afin de leur donner un vrai statut dans l’entreprise», explique celui qui emploie 130 personnes dont 100 vivent avec une déficience plus ou moins légère.

Ils opèrent également un centre de tri sur l’avenue Dollard où sont recyclées 40 000 tonnes de matières annuellement. «Notre centre est à l’avant-garde ce qui se fait dans le domaine, ajoute M. Lanciault. On vient d’investir 3 M$ au mois d’août.»

L’entreprise a agrandi ses locaux de 5 500 m2 à 7 500 m2 cette année et a commencé une toute nouvelle activité le 19 décembre. «On propose un service de déchiquetage de documents confidentiels hors site, explique-t-il. Le déchiquetage est filmé et on envoie un rapport détaillé au client.»

Parcours Innovation
Pour la première fois, le programme est ouvert à des compagnies à but non lucratif. Depuis le début de cette initiative en 2015, 140 PME ont participé à ce projet de la Ville de Montréal.

Plus de 500 emplois ont été créés lors des deux premières éditions du Parcours et les résultats de 2017 s’annoncent tout aussi prometteurs.

Parcours Innovation PME Montréal bénéficie du soutien de près d’1M $ de la Ville de Montréal, pour la période 2018-2020, et d’une aide financière du gouvernement du Québec pour la même période.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!