Les LaSalloises connectées pourront profiter d’un entraînement de course virtuel cet hiver, grâce à une application utilisée par l’entreprise Kinékat Santé.

Le programme virtuel d’une durée de 28 jours est conçu afin de pouvoir s’entraîner à partir de son téléphone ou ordinateur avec un suivi quotidien de la kinésiologue et fondatrice de Kinékat santé, Kathy Landry.

Les utilisatrices peuvent indiquer leur progression, partager des photos et envoyer des messages privés aux autres coureurs. «Tous les jours, je regarde tous les commentaires et j’échange avec les participants. C’est inspirant de les voir aller et de les soutenir dans leur démarche santé», lance-t-elle.

Chaque semaine, un entraînement musculaire vidéo est disponible sur l’application, de même qu’une capsule sur les étirements et deux entraînements de course à pied. «L’objectif initial était de fournir un soutien pendant la période creuse de course, en proposant des entraînements complémentaires», explique-t-elle.

Santé
Mme Landry précise que le contenu va au-delà de la course. «Nous abordons les thèmes de l’activité physique, l’alimentation, le mindset», ajoute-t-elle.

L’application permet ainsi d’indiquer la quantité d’eau consommée dans la journée, le nombre d’heures dormi la nuit précédente ou la qualité de l’alimentation, des listes d’épicerie constituées d’aliments sains étant suggérées sur la plateforme.

«Je partage aussi sporadiquement mes repas ou des idées de recette et j’invite les participants à faire de même, c’est super enrichissant», ajoute Mme Landry.

Les participantes peuvent également obtenir des informations sur d’autres facteurs qui influencent la santé et les performances sportives, ce qu’il n’est pas souvent possible de partager lors des entraînements de course réguliers.

Une capsule de méditation guidée, un entraînement spécifique d’abdominaux ou encore une vidéo présentant les effets indésirables de l’alcool sur la santé sont tout autant d’outils disponibles.
Mme Landry propose de réfléchir au rôle du discours intérieur et comment en prendre conscience. «J’utilise des citations inspirantes et j’en parle en mettant en contexte.

L’objectif est d’alimenter positivement son mental et d’amener les participantes à des prises de conscience, aussi petites soient-elles», lance-t-elle.

Le cours virtuel du mois de février a débuté, mais il sera réitéré en mars.

Plus d’infos sur kinekatsante.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!