Photo : Gracieuseté Les jeunes laSallois se sont frottés au monde du cinéma lors de ce stage au sein du festival «Un poing c’est court», en France.

Des étudiants du programme Arts, lettres et communication, options médias et cinéma du cégep André-Laurendeau, ont participé à la 18e édition du Festival du film court francophone de Vaulx-en-Velin, en France.

Les 11 étudiants se sont rendus au festival «Un poing c’est court» afin de réaliser une couverture médiatique de l’événement et de remettre un prix «Jury Jeunes», en collaboration avec des étudiants de Vaulx-en-Velin.

«Ils ont interrogé des créateurs, des réalisateurs, c’était un beau moment, raconte l’un des enseignants qui ont accompagné les jeunes, Bruno Santerre. Ils ont d’ailleurs rencontré Michel Ocelot, le réalisateur de Kirikou, qui a passé une heure à répondre généreusement à leurs questions.»

Ils ont ainsi produit une capsule synthétisant la dimension culturelle et touristique de l’événement, ainsi qu’une autre présentant le festival.

À la suite du visionnement des quatre films en compétition, certains étudiants ont délibéré pour sélectionner un lauréat, qui s’est mérité une bourse de 800 €.

M. Santerre a, quant à lui, fait partie du «Jury professionnel» avec d’autres cinéastes et créateurs du milieu culturel francophone, qui a remis trois prix.

«Ça a été une expérience très enrichissante puisqu’ils ont pu établir un premier contact professionnel et même international, c’est formidable pour développer leur réseau», dit-il.

Sur plan personnel, l’enseignant estime que les jeunes ont gagné en maturité grâce au projet, qui leur a permis d’aller vers l’autre et d’élargir considérablement leurs horizons créatifs.

Rassembler
Ce festival a pour mission de rassembler les acteurs du milieu cinématographique francophone, et se veut aussi un outil d’émancipation pour leurs jeunes.

«Les étudiants du cégep ont rencontré des jeunes qui proviennent souvent de milieux défavorisés, afin d’agir comme des mentors pour les exposer davantage à la culture, les inspirer», précise M. Santerre.

C’est la deuxième année consécutive que les étudiants d’André-Laurendeau participent à ce projet, qui devrait être réitéré l’an prochain.

Dans le cadre du programme Arts, lettres et communication, ils retourneront en France pour réaliser un court métrage documentaire, puis à New York pour la simulation de l’Organisation des Nations Unies.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!