Pierre Manning La Bronze, alias Nadia Essadiqi, ne cesse d’accroître son bassin d’adeptes au Québec et en Europe.

Son talent, sa personnalité et son audace font d’elle l’une des artistes les plus prometteuses de la génération montante. En compagnie de ses deux musiciens elle sera en spectacle au Centre culturel Henri-Lemieux (CCHL)

L’un des récents faits d’armes de La Bronze, qui lui a permis d’être connue et reconnue des deux côtés de l’Atlantique, est sa reprise en 2015 en arable marocain de la chanson Formidable de Stromae. Non seulement sa vidéo dépasse les deux millions et demi de vues en ligne, mais lui a ouvert les portes de l’Europe et de son pays natal, le Maroc.

Elle fait partie de ces nouveaux artistes dont le murmure de leur talent se transforme en un bruit quasi assourdissant. La Bronze, de son vrai nom Nadia Essadiqi, a trouvé son public qui suit avec enthousiasme chacun de ses nouveaux vidéos ou spectacles.

C’est en formule trio, quatre jours avant sa prestation attendue dans le cadre de Montréal en lumière à l’Astral, qu’elle sera en scène au CCHL.

Sur la scène

Si certains artistes sont anxieux à l’approche d’une rencontre avec leur public, La Bronze, elle, les adore. «Avant mes spectacles, j’essaie de me mettre dans un état d’esprit d’ouverture et de joie. Cela m’est essentiel pour créer un espace où il sera facile de faire foisonner des moments agréables», explique La Bronze.

Les chansons du spectacle seront majoritairement celles de son nouvel album Les corps infinis.

À ce stade-ci de sa carrière, La Bronze se produit parfois devant un public qui ne la connait pas.

«Bien sûr un public conquis permettra de créer une magie dès le début du spectacle et pour les autres, cette magie arrivera davantage au milieu du show. Mais peu importe qui assiste à mes spectacles c’est toujours agréable. J’aime chanter», mentionne l’artiste.

Les centaines de représentations qu’elle fait chaque année depuis deux ans lui ont donné une aisance qu’elle savoure, faisant ainsi disparaître le trac de ses débuts. Si le cadre est rigoureux et précis, en retour elle improvise ses interactions selon l’humeur du moment.

Quant à sa chanson Formidable, elle croit que Stromae a eu l’occasion de l’entendre, mais ne sait pas ce qu’il en a pensé. «C’est un artiste que j’admire et j’aimerais un jour avoir la chance d’échanger avec lui et qui sait, peut-être même travailler avec lui», avoue La Bronze.

Quant à Stromae, après des années de succès planétaire il s’accorde une pause médiatique dont on ne sait encore s’il en sortira.

Spectacle de La Bronze, samedi 24 février, 20h. Centre culturel Henri-Lemieux (7644, rue Édouard)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!