Archives Métro Robert Poëti

Le député de Marguerite-Bourgeoys, Robert Poëti, est actuellement en mission en Europe dans le cadre d’un nouveau plan d’action numérique provincial. Ce voyage permettra d’adapter à la réalité québécoise certaines approches européennes éprouvées en matière d’administration publique plus transparente.

Jusqu’au 27 février le ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles se rendra en France, en Écosse, en Angleterre et en Estonie afin, notamment, d’en savoir davantage sur la norme ISO 37001.

Cette norme a été établie en 2016 sur la base d’un travail collaboratif conduit par des délégations de 20 pays, pour prévenir et contrer la corruption.

Québec élabore, à l’heure actuelle, un plan d’action pour un gouvernement ouvert 2018-2020 ainsi que sa stratégie numérique, volet administration publique numérique.

Cette norme devrait être implantée dans certains ministères et organismes afin de favoriser la transparence et le partage d’informations avec les citoyens.

«Nous sommes soucieux de mettre en place une administration publique numérique dont l’objectif sera d’offrir des services simples et faciles à utiliser, de telle sorte que tous ceux et celles qui le souhaitent pourront participer à l’essor d’un gouvernement adapté et près de ses citoyennes et citoyens», a déclaré M. Poëti.

L’Europe comme modèle
L’Estonie représente un intérêt pour le député puisque le pays a acquis une certaine reconnaissance comme société très avancée en ce qui a trait au numérique, et qui fait l’objet de référence en matière de cyberadministration.

Paris et Édimbourg, quant à eux, seront plutôt consultés pour leur expertise en matière de partage d’informations et de procédures gouvernementales avec les citoyens afin qu’ils puissent prendre plus facilement part aux processus de décision.

Le Royaume-Uni, par exemple, s’est particulièrement intéressé à la transparence des contrats d’appel d’offres, tandis que la France, par la Loi sur la république numérique, a abordé les enjeux de la protection personnelle, notamment.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!