La LaSalloise Murielle Chauviteau, qui a grandi en campagne, aime courir en pleine nature pour se ressourcer.

La LaSalloise Murielle Chauviteau se consacre désormais totalement à la course. En plus de réaliser des circuits de 65 km, elle a fait un changement de carrière pour devenir responsable du rayon course à pied dans le grand magasin Décathlon.

Originaire de France, Mme Chauviteau est arrivée au Québec en 1999. Elle a ensuite été gérante d’une clinique de traitement de l’obésité, où elle accompagnait des gens dans la perte de poids.
«J’incitais beaucoup mes patients à faire du sport, lance-t-elle. De mon côté, je faisais du vélo et de la marche, mais je détestais la course à pied.»

Elle s’y est finalement mise par dépit à l’âge de 39 ans, alors que ses enfants souhaitaient pratiquer ce sport. À force d’entraînement, elle a réalisé qu’elle était faite pour les longues distances. Depuis quatre ans, elle participe même à des ultratrail de 50 km à 65 km.

Cette passion née sur le tard fait aujourd’hui partie de son quotidien, puisqu’elle court trois à cinq fois par semaine. «Mon mari participe à des Ironman et mes deux enfants complètent maintenant des triathlons», raconte-t-elle.

D’abord résidente de Côte-des-Neiges, elle et son conjoint ont eu un véritable coup de cœur pour l’arrondissement de LaSalle. «On habite en face du parc des Rapides, mon terrain d’entraînement favori. C’est tout simplement magnifique», s’exclame Mme Chauviteau, qui préfère les sentiers à l’asphalte.

Carrière
Ce sport a également changé son approche professionnelle. «Ça m’a beaucoup aidée à accompagner mes patients, affirme-t-elle. En perte de poids comme en course à pied, il y a des hauts et des bas. Parfois, tout va bien et on se sent comme les rois du monde et deux kilomètres plus tard, c’est l’agonie. On se demande ce qu’on fait là.»

Lorsqu’elle a appris que le spécialiste français de l’équipement sportif Décathlon s’installait au Canada, elle a sauté sur l’occasion pour entreprendre un changement de carrière. «Décathlon fait partie de notre ADN en France, tout le monde s’équipe là-bas, car c’est de qualité et moins cher», dit Mme Chauviteau, qui s’occupe présentement du recrutement pour le magasin qui devrait ouvrir ses portes en avril, à Brossard.

À l’âge de 46 ans, ce nouvel emploi comme responsable du département de course à pied s’imposait comme une évidence dans la mission qu’elle s’est donnée de rendre le sport accessible à tous.

Progression
Murielle Chauviteau a créé un club de course l’été dernier afin de motiver les débutants à apprivoiser ce sport, sans peur du jugement. L’objectif était qu’ils s’entraînent de juin à août pour être prêts à boucler leur premier 5 km.

«Certains, qui ne couraient pas avant, ont fait le triathlon de Verdun ou la Classique verdunoise. Les voir avec la médaille autour du cou était formidable», dit-elle.

Si elle-même a pu progresser autant, tout le monde peut le faire croit-elle. Les débutants devraient toutefois s’y prendre progressivement en suivant un seul plan d’entraînement et être patients, car c’est un sport qui ne s’apprivoise pas facilement.

«Ça vaut toutes les thérapies de la planète, chaque fois que je me sens anxieuse ou stressée, je pars courir et tout est plus limpide au retour», révèle-t-elle.

Le dernier ultratrail qu’elle a complété et qu’elle qualifie de véritable carte postale était est une course de 53 km en Gaspésie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!