Gracieuseté L’équipe Robotronix de l’école secondaire Cavelier-de-LaSalle a remporté la médaille d’or de la compétition régionale de robotique FIRST.

Malgré une saison difficile, l’équipe de robotique de l’école secondaire Cavelier-de-LaSalle a remporté la compétition régionale FIRST de Finger Lake, dans l’État de New York. Robotronix se qualifie ainsi pour les mondiaux, à Détroit.

«Je suis vraiment très fier du travail accompli par les jeunes qui ont persévéré malgré tous les obstacles depuis le début, lance l’enseignant de mathématiques et responsable du projet, Stéphane Ikauno. Cette réalisation est le fruit de plusieurs mois de travail.»

Robotronix s’est classée 14e sur les 50 équipes nord-américaines le 17 mars, où les robots devaient être capables de placer des cubes sur une balance, une bascule ou dans un coffre adverse.

Les élèves y apprennent à développer des tactiques. À la fin des qualifications, les huit premières équipes décident avec qui elles souhaitent former une alliance.

«Nos premiers matchs ont été hésitants, mais notre stratégie nous a permis de nous faire remarquer par la première alliance qui nous a invités à nous joindre à elle», raconte M. Ikauno.

L’enseignant se souvient que ses élèves étaient en pleurs lorsqu’ils ont appris qu’ils terminaient en tête, avec l’équipe 340 de Rochester et les Warlocks de Lockport, dans l’État de New York.

Persévérance
Cette victoire est d’autant plus savoureuse pour l’équipe laSalloise puisque l’automate construit n’était pas au point lors du Festival de Robotique de Montréal, au début du mois de mars.

«Au Festival, pendant que tout le monde regardait les derniers matchs, certains de mes jeunes continuaient à améliorer le robot», raconte M. Ikauno. Cela a permis de découvrir les forces et les faiblesses du robot afin de le perfectionner pour la rencontre de Finger Lakes.

L’école s’envolera donc pour Détroit du 25 au 28 avril pour prendre part à la compétition mondiale de robotique FIRST, qui signifie «Favoriser l’inspiration et la reconnaissance des sciences et de la technologie», avec plus de 400 autres équipes de partout sur la planète.

«Les jeunes se sentent confiants. On pense pouvoir livrer une bonne performance», conclut l’enseignant.

Robotronix avait aussi remporté le prix «Innovation en contrôle» qui souligne un système électrique, mécanique ou logiciel innovant fournissant des fonctions uniques à l’automate, lors de la compétition québécoise BetaBot cet automne.

Fibre entrepreneuriale
L’équipe Robotronix se réunit deux à trois fois par semaine après les cours pour travailler sur le robot. Le groupe fonctionne comme une petite entreprise, puisque chacun fait partie d’un département, que ce soit la programmation, le câblage, la sécurité ou encore le marketing.
Un mini-programme hebdomadaire pour les nouveaux membres a même été mis sur pied afin d’assurer la relève, de même qu’un cours de programmation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!