Natacha Gysin La collecte de résidus alimentaires aura lieu chaque lundi dans le secteur rouge de LaSalle, à partir du 7 mai.

Les résidents des immeubles de huit logements et moins habitant dans le secteur rouge, au nord-ouest de LaSalle, recevront très bientôt le matériel nécessaire pour la collecte de résidus alimentaires.

«Participer à la collecte est très important, car l’enfouissement de la nourriture créé beaucoup de méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2», explique le coordonnateur de l’Éco-quartier LaSalle, Lucas Gonzaga.

Au Québec, quatre millions de tonnes de nourriture par personne et par an sont enfouies. «Tous ces déchets vont créer un jus, le lixiviat, qui est très toxique et peut contaminer les nappes phréatiques», ajoute-t-il.

Cette collecte permettrait ainsi d’annuler complètement ces deux effets négatifs et de les transformer en effet positif selon M. Gonzaga, puisque le compost est un fertilisant naturel efficace.
Il améliorerait également la structure de la terre où l’on plante, puisqu’elle devient moins compacte, plus aérée et mieux drainée en eau.

Conseils
Des patrouilleurs de l’Éco-quartier font présentement du porte à porte chez les citoyens, afin de répondre à leurs interrogations concernant le compostage.
«Les questions ou inquiétudes qui reviennent le plus souvent sont liés aux odeurs et aux rongeurs», fait-il savoir.

Pour minimiser les odeurs, il conseille ainsi l’utilisation de sacs en papier pour emballer les résidus et de congeler ou réfrigérer les restes de viandes pour ne les sortir que la veille de la collecte.

Quant aux rongeurs, M. Gonzaga suggère de mettre de l’onguent pour la toux sur le couvercle, puisqu’ils détestent ça.

«On donne comme conseils de garder le bac à l’ombre et de ne pas hésiter à y placer les boites de pizza en carton ou les mouchoirs en papier, pour absorber les liquides et donc minimiser l’entretien», indique M. Gonzaga.

Globalement, les citoyens semblent favorables à ce changement, selon le coordonnateur.

La collecte de résidus alimentaires est effective dans dix arrondissements, mais est toujours en cours d’implantation dans Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Montréal-Nord, Outremont, Saint-Léonard, Ville-Marie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

La Ville compte étendre le service à tous les immeubles de huit logements et moins d’ici la fin de l’année 2019, soit 540 000 adresses desservies.

Matériel
Les LaSallois recevront chez eux des bacs bruns, qui se placent à l’extérieur du domicile. Les immeubles de quatre logements et plus partageront un seul et unique grand bac.
Un contenant de cuisine sera également mis à disposition pour y déposer les résidus alimentaires durant la journée.

Le seul secteur qui n’est pas encore desservi est le vert, dans le sud-est de LaSalle. Cela changera à partir de l’année prochaine.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!