Le Messager LaSalle - Pascaline David Codou Sow, comptable, Golda Asikayuk, présidente de l’organisme et Henriette Mvongo, fondatrice, souhaitent que les nouveaux arrivants se fassent connaître et accepter au sein de la communauté.

Henriette Mvondo a fondé l’organisme Bienvenue à l’immigrant (BAI), l’an passé, pour soutenir les nouveaux arrivants, souvent victimes de préjugés. Reconnu depuis l’automne par l’arrondissement, BAI organise des activités de réseautage et des ateliers pour les aider à se faire une place dans la société québécoise.

«On veut aider les gens à devenir autonomes, solides et capables de redonner à la communauté d’accueil par la suite en partageant eux-mêmes leur expérience», lance Henriette Mvondo, également en charge des relations publiques pour BAI.

Une conférence a été mise sur pieds pour la journée de la femme, afin de présenter des modèles de réussite inspirants aux membres.

Des événements de réseautage gratuits sont aussi organisés. «Le but est d’avoir des communautés qui se connaissent et s’acceptent davantage», ajoute Henriette Mvondo, qui souhaite également promouvoir la culture africaine.

Plusieurs bénévoles accompagnent les nouveaux arrivants, notamment dans leurs démarches d’achat de maison et les éduquent au système de crédit. La comptable agrée, Codou Sow, propose de l’aide aux impôts à des prix très réduits. «Pour nous, un individu informé est plus apte à s’intégrer dans la société», indique-t-elle.

Création

Arrivée au Canada il y a 13 ans, Mme Mvondo travaille actuellement comme planificatrice financière à la Banque Royale. «Le travail que je fais m’amène à rencontrer beaucoup de gens, souligne-t-elle. Le désir d’éduquer la communauté et de faciliter l’intégration les immigrants m’a toujours animée.»

Elle estime que le vivre ensemble est déjà bien développé à LaSalle. «C’est une communauté que j’aime, car c’est facile d’y mener des activités. Il y a une grosse ouverture de la part de l’arrondissement», croit-elle.

Les membres et bénévoles de BAI sont incités à participer aux activités organisées par l’arrondissement, comme le festival de la S.O.U.PE.

Un camp de basketball, agrémenté de visites de LaSalle, fait aussi partie des projets. «C’est l’occasion de faire de l’exercice et de découvrir des repères comme l’Aquadôme et la mairie d’arrondissement», dit-elle.

Créé en mars 2017, puis reconnu en septembre par l’arrondissement, l’organisme est constitué de plus d’une trentaine de membres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!