Les 30 hectares de verdure du parc des Rapides, milieu naturel qui s’étend de la 38e avenue à LaSalle à la rue Fayolle à Verdun, peuvent amener leur lot de surprises. Doté d’une faune très diversifiée, il n’est pas rare d’y croiser de nombreux oiseaux, des mammifères et autres reptiles.

Ornithologue et photographe amateur, Jean-Marc Lacoste, documente régulièrement ses observations. L’ancien député de Sainte-Anne s’occupe aussi régulièrement du site internet de l’association des amis du parc des Rapides et des réseaux sociaux de l’organisme Héritage Laurentien, qui assure la gestion écologique du parc.

Le grand héron est facilement observable au parc des Rapides, alors que l’archipel aux abords de LaSalle constitue un refuge d’oiseaux migrateurs protégé depuis 1937.

Le balbuzard pêcheur est un puissant rapace qui peut vivre de 15 à 20 ans. La femelle est plus imposante que le mâle, pesant environ 1,6kg et avec une envergure moyenne de 1m63.

Le castor du Canada, mammifère herbivore, pèse de 16 à 35 kg et peut mesurer jusqu’à 1,3 m du museau à sa queue plate. Il peut abattre plus d’une centaine d’arbres par année pour construire des barrages, se loger et se nourrir.

Une marmotte commune se promène aux abords du parc avec son bébé dans la gueule. Souvent appelée «siffleux» à cause de son cri, c’est le type de marmotte le plus répandu en Amérique du Nord.
Le harle couronné est un canard plongeur, aussi connu sous le nom de Bec-scie, alors que son bec recourbé et muni de dents lui permet de capturer des grenouilles, des écrevisses et des petits poissons.

La tortue serpentine gagnerait difficilement un concours de beauté, toutefois, elle est reconnue comme étant la plus grosse tortue d’eau douce au Canada. Elle est inscrite sur la liste des espèces préoccupantes en vertu de la Loi sur les espèces en péril au Canada.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!