La Société de sauvetage recommande notamment de suivre une formation en premiers soins, alors que seulement 10% de la population possède cette compétence.

Pour la 25e semaine nationale de prévention de la noyade, la Société de sauvetage promeut l’adoption de comportements plus sécuritaires. Selon l’organisme, dans la majorité des cas, la noyade aurait pu être évitée.

Que l’on soit dans sa piscine résidentielle, publique, sur une plage ou dans un lac naturel, il est nécessaire de respecter des règles de base pour éviter une catastrophe.

La Société de sauvetage recommande notamment de suivre des cours de natation, de porter une veste de flottaison lors d’activités récréatives, de se baigner dans un plan d’eau surveillé, de sécuriser les piscines privées et d’assurer une surveillance accrue des jeunes enfants.

Modérer la consommation d’alcool et éviter l’alcool sont tout autant de conseils donnés par l’organisme qui précise que, sur l’eau, une consommation en vaut trois.

Il pourrait être utile de s’informer des prévisions météorologiques et vérifier le bon état de l’embarcation ou des accessoires utilisés pour la baignade.

Il est également possible de faire évaluer la conformité de sa piscine en réalisant le test d’évaluation sur le site baignadeparfaite.com. En complément et jusqu’au 21 juillet, des activités sont mises en place à LaSalle, Lachine et Verdun pour sensibiliser la population.

2018
Le 16 juillet, la Société de sauvetage a recensé 27 noyades au Québec en 2018, soit le même nombre que l’an passé.

Trois d’entre elles sont survenues à Montréal, dont un adolescent de 14 ans qui a été retrouvé inconscient en février dans la piscine Père-Marquette, dans la Petite Italie. Dans l’arrondissement de Saint-Léonard, un enfant de six ans s’est noyé dans la piscine d’un complexe résidentiel. Enfin, un adolescent a sombré dans une piscine fermée d’Ahuntsic-Cartierville, le 14 juillet.

Mission

La Société de sauvetage a pour mandat d’éduquer et de sensibiliser le public à différents enjeux reliés au milieu aquatique. Elle déploie une gamme de programmes de secourisme, sauvetage, prévention et navigation qui visent à former et éduquer la population.

L’organisme cumule plus de 100 ans d’histoire et compte plus de 20 employés, 100 bénévoles et 300 membres affiliés répartis à travers la province.


Chiffres au Québec

• 69 % des noyades surviennent dans des plans d’eau naturels (étangs, rivières et des chutes)
• 83% des personnes qui se noient sont des hommes
• 91% des décès d’enfants sont liés à une absence de supervision
• 73% des accidents se sont produits entre mai et septembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!