Le Messager LaSalle - Pascaline David Grâce aux réseaux sociaux, le père Dominic Richer espère donner une image plus positive de l’Église et amener les gens à vivre l’expérience de la foi.

Le père Dominic Richer, de la paroisse St-Nazaire de LaSalle, anime quotidiennement une page Facebook où il partage de nombreux articles religieux et des messages vidéo. Inspiré par le pape et par Jésus lui-même, il considère les réseaux sociaux comme des outils d’expression permettant une nouvelle forme d’évangélisation.

«Avec toutes les informations négatives que l’on peut entendre sur l’Église, c’est l’un des seuls moyens de montrer qu’il y a du beau, que la foi chrétienne a autre chose à offrir que de la morale», dit-il.

Crée il y a un an, en même temps que le site internet, la page Facebook de la paroisse St-Nazaire est gérée par le prêtre ainsi que par deux bénévoles, Colette Gladu et Aristide Ntwari.

Cela permet avant tout de bâtir des nouvelles interactions avec la communauté, selon le prêtre. «Jésus utilisait beaucoup les images pour s’adresser au peuple, lance-t-il. C’est ce que l’on fait avec les réseaux sociaux.» À l’instar du Christ, le prêtre tient donc à s’exprimer avec des métaphores, que ce soit sur internet ou lors de ses sermons.

«Dieu est comme le WIFI, ce n’est pas parce qu’on ne le voit pas qu’il n’existe pas, illustre-t-il. Il suffit donc d’ouvrir son cœur, le routeur de la foi, pour s’y connecter.»

Visibilité
Afin de démystifier les idées reçues, l’homme d’Église âgé de 42 ans croit également qu’il est très important de se rendre visible, grâce à la vidéo. «On aperçoit peu les prêtres aujourd’hui, ils sont cachés, fait-il remarquer. Je souhaite que l’on me voie, en soutane, pour être plus proche des gens comme Jésus pouvait l’être.»

Le dynamisme de la page est utile pour la visibilité de la paroisse, des événements qui y sont organisés, mais aussi pour «nourrir la foi» des internautes.

Toutefois, ce mode de communication ne doit pas se transformer en vecteur d’isolement et de repli sur soi, d’après le prêtre. «Je fais cela pour que les gens aillent à la rencontre des autres, de Jésus, et pour véhiculer des valeurs de solidarité», assure-t-il.

Vatican
Le prêtre laSallois est inspiré et guidé dans sa démarche technologique par le pape François, considéré comme le champion des nouvelles communications.

«Internet est un don de Dieu, mais c’est aussi une grande responsabilité, a déclaré le pape dans une vidéo postée sur la chaîne Youtube Vatican News, en juin. Profitons des occasions de rencontre et de solidarité qu’offrent les réseaux sociaux.»

L’évêque de Rome est en effet présent sur Instagram depuis 2016 où il compte 5,7 millions d’abonnés. Sur Twitter, il possède neuf comptes gérés en neuf langues différentes. Une application permet même de traduire ses discours lors des audiences sur la place St-Pierre.

Ce penchant manifeste pour l’évangélisation 2.0 a fait des petits, alors que plusieurs initiatives ont découlé de cette présence virtuelle accrue. Une plateforme, Padreblog propose notamment des courtes capsules vidéo où des jeunes prêtres abordent des questions liées à l’actualité et à la religion.

Les paroisses laSalloises Saint John Brébeuf et Notre-Dame du Sacré-Cœur sont également actives sur Facebook.

Plus d’infos ici

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!