Des enfants nouvellement arrivés dans l’arrondissement ont sacrifié des heures de jeu sous le soleil estival pour apprendre le français à la Maison des familles de LaSalle. L’activité visait avant tout à faciliter l’intégration des familles ainsi que leur entrée en classe fin août.

«Ils sont arrivés, pour la plupart, en ne sachant pas dire un seul mot en français», lance Florette Doungué, responsable pédagogique à l’Association des enseignants immigrants du Québec (AEIQ). On est très fiers de leur réussite aujourd’hui.»

Ils ont démontré le fruit de leur travail en chanson, récitant en cœur l’alphabet, les jours de la semaine et les parties du corps humain lors d’une cérémonie de remise de certificats et de cadeaux, le 16 août.

«Je suis impressionnée de voir les multiples efforts que les familles font pour encourager leurs enfants à apprendre le français, à avoir une attitude positive et à s’intégrer dans leur communauté», souligne Jade Bédard, intervenante communautaire à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys et initiatrice du projet.

Les enseignants ont aussi donné de leur temps pour accompagner bénévolement les jeunes tout au long du processus. «Cela montre le sérieux avec lequel nous prenons l’éducation», estime Prosper Nguegan, président de l’AEIQ.

Travail collectif
Joy Uchi, mère de trois bambins, est arrivée du Nigéria en février et atteste de la réussite de l’activité. «C’était incroyable, cela a énormément aidé mes enfants qui ont adoré l’expérience, lance-t-elle. Ils ont pu rencontrer d’autres jeunes et ont beaucoup appris.»

Parallèlement, Mme Uchi et les autres parents ont bénéficié de formations pour mieux comprendre le système scolaire québécois, qui est souvent différent de celui du pays d’origine.

«On s’est rendu compte qu’il y avait un vrai besoin à LaSalle, beaucoup de familles sont là depuis quelques mois et n’ont pas nécessairement de repères», indique la directrice de la Maison des familles, Manon Lapalme.

Avenir
La mairesse de LaSalle, Manon Barbe, a rappelé l’importance de la mission de l’organisme, crée en 1996. «Son mandat répond à un réel besoin de soutenir les communautés culturelles et les nouveaux arrivants à LaSalle», soutient-elle. Elle a également félicité cette initiative du Carrefour jeunesse emploi de Marquette.

Durant la cérémonie, Mme Barbe s’est adressée aux enfants. «Vous êtes notre relève, c’est vous demain qui allez gouverner nos villes, nos provinces, qui serez amenés à prendre des décisions importantes, souligne-t-elle. Pour cela, il faut s’assurer que la base soit solide et ça passe par l’apprentissage du français.»

Fruit d’un partenariat entre la CSMB, le carrefour jeunesse emploi de Marquette, la Maison des familles de LaSalle et l’AEIQ, le projet continuera d’exister tout au long de l’année sous une autre forme, l’école du samedi. Au courant de l’automne, les enseignants de l’AEIQ soutiendront les jeunes dans leurs travaux scolaires dans les locaux de la Maison des familles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!