Le Messager LaSalle - Pascaline David Le candidat du parti Citoyens au pouvoir du Québec (CAP) dans Marguerite-Bourgeoys a démissionné.

Jean-François Racine a quitté sa formation politique et retiré sa candidature dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys. Le LaSallois de 28 ans évoque une «trahison» de la part des autres candidats et du chef de Citoyens au pouvoir du Québec (CAP).

«Il a fallu que je me batte au sein de mon propre parti, car les autres candidats me traitaient de carriériste», soutient Jean-François Racine.

M. Racine avait également présenté sa candidature pour représenter la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la même circonscription, quelques mois plus tôt. «J’ai été chez CAP parce que je crois à la démocratie directe, pas parce que je suis carriériste», se défend-il.

Il reproche également au chef, Stéphane Blais, de ne pas être transparent dans le financement du parti et se dit déçu de l’organisation. «La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est que je ne pouvais avoir mes affiches avant le 20 septembre et on m’a dit que ce n’était pas important», ajoute-t-il.

Demande d’excuses
En entrevue avec Le Messager LaSalle , le chef de CAP estime que le candidat a eu une mauvaise attitude.

«On l’aurait renvoyé si il n’avait pas démissionné, c’est quelqu’un qui sème le trouble et qui dit des choses non fondées», estime-t-il.

M. Blais indique que 100% des dons passent par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) et transitent par un seul compte de banque. «On a tous les relevés et on agit en transparence totale, je n’accepte pas qu’il dise qu’on est des corrompus, lance-t-il. S’il fait des excuses publiques, je suis prêt à tourner la page.»

Concernant les affiches, il explique qu’un problème a eu lieu avec le fournisseur, occasionnant des retards. «Il y a une pancarte commune et une par candidat, pour laquelle il faut collecter soi-même des dons, fait-il savoir. M. Racine n’a jamais fourni l’information malgré plusieurs relances.»

Jean-François Racine reprochait également au chef d’avoir embauché sa fille au sein du parti. «Elle a fait quelques capsules sur Facebook rémunérées à 75$ chacune et ça a été voté par le comité exécutif, ça n’a jamais été caché, souligne Stéphane Blais. Je n’ai pas participé au vote et, après l’élection, elle ne pourra plus avoir de contrats pour des raisons d’apparence de conflit d’intérêts.»

M. Racine ne continuera pas la campagne et se concentrera désormais sur le parti municipal Union Patriote. Il pourrait également s’impliquer sur le Regroupement citoyen de LaSalle, dont il est l’un des membres fondateurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!