Messager LaSalle - Pascaline David Héritage Laurentien et le gardien de l’île rock, Duane Boisclair, continuent les efforts de conservation de la carmantine d’Amérique.

Quelques mois après le début du programme de conservation d’une plante menacée sur l’île Rock, des résultats sont déjà perceptibles. Afin de continuer dans cet élan, les LaSallois pourront participer à une corvée pour arracher le phragmite, roseau invasif qui fait concurrence à la carmantine d’Amérique.

«Déjà, il est possible d’observer que la présence d’un agent a complètement changé la donne par rapport à son utilisation, lance d’emblée le gardien de l’île Rock, Duane Boisclair. Il y a davantage de civisme, de compréhension.»

Il avait été embauché par l’organisme Héritage Laurentien pour sensibiliser les visiteurs au projet de conservation de la carmantine d’Amérique et pour arracher les plants de phragmites.

Avant le début du programme, il y avait trois points d’accès naturels au sud, à l’est et au nord de la petite île située en face des berges de Verdun et de LaSalle. «À l’est, c’était assuré que tu créais des dommages évidents, soutient-il. On peut déjà observer que les gens ne passent plus par là, et que la carmantine réagit bien, car il n’y a plus de bris, plus de plantes arrachées.»

Lors des journées les plus achalandées, Duane Boisclair agit quasiment comme un agent de circulation. «Je m’organise pour que les quais que l’on a mis sur l’île soient utilisés comme débarcadères quand les gens arrivent par kayak ou planche à pagaie, explique-t-il. Je les aide ensuite à sortir les embarcations pour les mettre plus loin, donc éviter que le monde passe par les plans de carmantine.»

Frapper fort
Une opération importante est organisée afin d’aller encore plus loin dans la protection de la petite plante. Héritage Laurentien souhaite frapper fort en mobilisant une vingtaine de bénévoles.

«Je m’y prends toujours seul pour arracher, c’est une aiguille dans une botte de foin, ajoute M. Boisclair. On se retourne donc vers la population pour vraiment attaquer le phragmite, lui faire mal.»

Cette opération correspond également à l’un des objectifs de l’organisme, qui est de responsabiliser les visiteurs pour qu’ils prennent en charge la protection de la carmantine. «Une fois qu’ils ont visité l’île de cette façon-là, ils deviennent des ambassadeurs du milieu et peuvent sensibiliser d’autres personnes», estime-t-il.

En équipe de trois, la plante invasive sera donc arrachée puis placée en amas sur l’île afin de la laisser sécher pour qu’elle perde les 2/3 de son poids et soit plus facilement transportable.

La traversée depuis les berges se fera en planche à pagaie (SUP) et en kayak prêtés par KSF et NAVI. L’activité pourrait à nouveau être organisée au printemps.

Plus d’info : Samedi 22 septembre de 9h à 15h, départ du quai du Natatorium de Verdun, 6500 boulevard LaSalle. Info et inscription à duane.boisclair.1@gmail.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!