Gracieuseté - Jean-Marc E.ROY L’industrie minière planifie de pourvoir 7 600 postes dans le Nord-du-Québec au cours de la prochaine décennie.

Un nouveau programme d’extraction de minerai voit le jour au Centre de mécanique, de métallurgie et d’électricité (CIMME), à LaSalle. Les étudiants suivront des cours théoriques à Montréal, puis pratiques, dans le Nord-du-Québec.

Le Centre de formation professionnelle de la Baie-James dispense ce diplôme d’études professionnelles (DEP) depuis dix ans. La formation a été pensée pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre, au taux de chômage parmi les plus bas observés et à la régionalisation de l’immigration.

Toutefois, la demande s’accroit chaque année dans la région du Nord-du-Québec, alors que l’industrie prévoit plus de 7 600 postes à combler au cours de la prochaine décennie.

L’idée de dispenser une formation théorique à LaSalle a fait son chemin. «Pourquoi les gens de la ville ne donneraient pas un coup de pouce aux gens des régions ? Et vice-versa», questionne rhétoriquement le directeur du CIMME, Serge Robitaille.

Les commissions scolaires Marguerite-Bourgeoys et de la Baie-James ont ainsi lancé conjointement le projet. Le programme prévoit que les étudiants soient formés un mois au CIMME, puis cinq au Centre de formation professionnelle de la Baie-James et à la mine Langlois de Nyrstar.

Campagne
Une campagne d’information a débuté au printemps à Montréal qui a trouvé écho auprès d’une quarantaine d’étudiants. «La moitié des personnes intéressées proviennent de communautés culturelles», souligne Sylvie Guilmette, conseillère en formation et responsable du projet.

Ils ont pu poser leurs questions aux représentants des commissions scolaires, des centres de formation, de la minière Nyrstar et d’Attraction Nord, un organisme de promotion du Nord-du-Québec auprès de mains-d’œuvre spécialisées.

À la fin du mois de septembre, une quinzaine de participants retenus, accompagnés de leurs conjoints et enfants, partiront pour un séjour d’exploration au nord du 53e parallèle.

Les étudiants seront ensuite accompagnés tout au long du programme, avec la création d’un réseau social et le développement d’un groupe d’appartenance sur place. De l’aide au logement et des allocations de transport seront notamment proposées.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!