Messager LaSalle - Pascaline David À l’âge de 25 ans, Tommy Fortier est un agent passionné et déterminé à aider.

Un jeune agent de police, Tommy Fortier, a remporté un prix des policiers du Québec cette année. Alors affecté au Poste de Quartier 13 (PDQ), à LaSalle, il a réussi à empêcher un homme de se jeter du pont Champlain, cet hiver.

Le 7 février, alors que plusieurs automobilistes passaient sans s’arrêter sur le pont Champlain à côté d’un homme en détresse, Tommy Fortier a pris la décision d’intervenir bien qu’il ait terminé son quart de travail. «Je suis naturellement porté à aller aider, c’est plus fort que moi», lance le policier âgé de 25 ans.

M. Fortier a ainsi reçu le prix Policiers du Québec pour sa détermination à continuer de protéger contre lui-même l’homme qu’il venait de secourir, jusqu’à ce qu’il se soit assuré de sa prise en charge.

Ce prix existe depuis 1999 et honore les policiers nationaux, provinciaux et municipaux qui se sont illustrés dans le cadre d’une opération classée comme un fait divers ou au cours d’une enquête d’envergure.

Portrait
Originaire de Québec, Tommy Fortier a su qu’il souhaitait devenir policier à la fin du secondaire. «J’étais un élève un peu problématique, puis j’ai eu un accident de voiture après un party, raconte-t-il. Ça m’a tellement marqué que ça a été un vrai déclic, j’ai réalisé que je voulais être quelqu’un de bien dans la vie.»

Le résident de Longueuil a fait sa technique policière au cégep Garneau puis a rejoint l’école nationale de police du Québec à Nicolet.

Affecté à LaSalle durant un an et demi, il vient tout juste d’être transféré au centre-ville, au PDQ 21. «Ce sont des réalités différentes, ici nous avons vraiment beaucoup d’appels et ça amène une dynamique assez particulière», explique-t-il.

Il n’exclut cependant pas retourner au PDQ 13 à l’avenir puisqu’il a beaucoup apprécié y travailler.

Le jeune agent aime combattre la criminalité au quotidien et apprécie particulièrement l’enquête. À terme, il se voit rejoindre une division d’investigation comme la section de filature et crimes de violence (CDV).

M. Fortier déplore le regard négatif que les gens peuvent porter sur la police. «Donner des tickets, c’est peut-être 5% de mon travail, soutient-il. On fait beaucoup de choses dans l’ombre, qui mériteraient un peu plus de reconnaissance.»

Toutefois, l’agent passionné ne changerait de métier pour rien au monde.

Déroulement
Tommy Fortier empruntait le pont Champlain pour rejoindre sa résidence, sur la Rive-Sud lorsque l’incident est arrivé. Au milieu du pont, il a aperçu un véhicule qui traversait la voie de gauche pour se rendre complètement sur la droite avant de s’arrêter. «J’ai d’abord cru que c’était une panne, puis j’ai vu le conducteur sortir et se diriger vers le bord du pont, monter sur les murets et s’approcher du vide, prêt à sauter», raconte M. Fortier.

Instinctivement, il est sorti de sa voiture et a couru vers l’homme pour l’agripper afin de le ramener sur le tablier du pont. Surpris de la présence et de l’intervention de l’agent, la personne s’est débattue, expliquant qu’elle avait tout perdu, mais le policier n’a pas cédé et lui a parlé pour le calmer.

Quelques minutes plus tard, d’autres conducteurs les ont rejoints pour porter assistance. Finalement, ils ont réussi ensemble à apaiser l’homme jusqu’à l’arrivée des services d’urgence.

Ligne québécoise de prévention du suicide
Si vous avez besoin d’aide: 1-866-APPELLE (277-3553) ou aqps.info

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!