Après l’installation de ruches sur le toit de l’école primaire Montessori de Montréal, au printemps, les élèves ont pu découvrir le miel produit sur place. Un concours de dessin a même été organisé afin d’illustrer les étiquettes des pots laSallois qui seront distribués aux enfants et aux employés.

L’entreprise laSalloise La Meute Miel & Bonheur a installé les deux ruches en juin. Les 194 jeunes ont pu découvrir tous les secrets entourant le travail des abeilles et des apiculteurs.

«Chaque semaine, nous allions visiter les ruches pour nous assurer qu’elles étaient en santé et qu’une reine y pond, explique la copropriétaire de l’entreprise, Julie Drolet, qui est aussi la maman d’une élève de l’école Montessori. Sinon, on peut perdre notre colonie et des maladies peuvent se répandre rapidement parmi les abeilles.»

Elle a filmé ses visites pour pouvoir présenter l’évolution du projet aux classes et expliquer le processus de fabrication des ruches et du miel, étape par étape. L’objectif était notamment de détruire le mythe des abeilles qui piquent et sont dangereuses.

Mme Drolet a également apporté un cadre de ruche pour permettre aux jeunes de gratter les alvéoles et goûter directement le miel. «Je voulais leur faire vivre quelque chose de concret, comme ils n’avaient pas accès au toit, raconte-t-elle. C’était magique.»

Étape par étape
Le 16 septembre, Mme Drolet ainsi que son conjoint et copropriétaire de La Meute, Sébastien Duchesne, ont récolté le miel des toits de l’école et l’ont mis en pot.

Dans sa globalité, le projet a ravi la plupart des enfants et est un succès, selon la direction de l’école Montessori. «Ça dépasse vraiment le cadre scolaire, car on touche aux sciences et à des enjeux d’actualité, comme l’environnement, explique Joannie Lacroix, directrice adjointe. Les enfants ont appris que les abeilles étaient très importantes et qu’elles sont en danger.»

Un concours de dessin a été organisé afin d’illustrer l’étiquette des 340 pots achetés par l’école, qui seront remis à tous les élèves et au personnel. C’est Momoko, une élève de 3e année, qui a remporté le concours.

En chiffres
Ce sont 125 kg de miel urbain qui ont été récoltés par La Meute à la fin de la saison. Julie Drolet livre le miel gratuitement et en personne.

L’entreprise possède présentement une douzaine de ruches urbaines sur les toits de Verdun et de LaSalle.

Les propriétaires souhaitent en exploiter une vingtaine au printemps prochain et certaines pourraient être installées à Lachine.

La Meute a également une ruche dans les Canton de l’Est, mais celle-ci a récemment été ravagée par les ours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!