En plus de jouer un rôle de premier plan dans la tenue de la Fête de la pêche, les naturalistes d’Héritage Laurentien sont voués à la protection du patrimoine historique et naturel. Sur place, ils peuvent répondre aux questions des visiteurs et divulguer les secrets de ce véritable joyau naturel que constituent les rapides de Lachine.

Dans le cadre de la Fête de la pêche, des biologistes d’Héritage Laurentien tiendront un kiosque qui servira de point d’accueil pour le public et fera la promotion de la biodiversité aquatique de la région des rapides de Lachine.

Une équipe de patrouilleurs de conservation assurera une présence autour du bassin de pêche, afin de s’assurer que l’activité se déroule en toute sécurité et en harmonie avec la nature et les règlements qui s’y rattachent.

Selon Jason Di Fiore, biologiste et directeur des opérations chez Héritage Laurentien, «la fête de la pêche est une occasion unique d’initier la jeune génération à ce merveilleux loisir qu’est la pêche sportive. Les LaSallois sont choyés de vivre à proximité de ce joyau écologique et historique que représentent les Rapides de Lachine, un des sites de pêche les plus prisés de la grande région de Montréal».

Il invite «les citoyens à en apprendre plus sur l’écologie de la région et à aborder un de nos guides-naturalistes ou patrouilleurs sur le site, qui se feront un plaisir de répondre à leurs questions».

Pêche dans le fleuve

Par ailleurs, Jason Di Fiore explique que la consommation de poissons du fleuve est, de façon générale, très sécuritaire, tant au niveau de la contamination que parasitaire.

«Selon les espèces, Santé Canada recommande une consommation allant de sans restriction, à deux portions par semaine. Les espèces prédatrices qui trônent au sommet de la chaîne alimentaire, telles que le maskinongé, le doré, l’achigan et le brochet, sont les plus susceptibles de contenir des polluants tels que le mercure. Mais ces concentrations demeurent peu élevées et Santé Canada estime que la population peut manger sans aucun risque une portion par semaine de ces espèces».

Parmi les espèces de pêche sportive qui peuvent être capturées dans la région des rapides, il y a les suivantes: truite arc-en-ciel (ensemencées dans le bassin), doré jaune, esturgeon jaune, perchaude, grand brochet, achigan, maskinongé, doré noir, alose, barbotte, barbue de rivière et carpe.

Quels sont les avantages et désavantages de pêcher à LaSalle? Jason Di Fiore parle «de la proximité du centre-ville, de la facilité à «s’évader» du milieu urbain et de la présence du parc des rapides, qui s’avance loin dans le fleuve, permettant un accès inégalé aux eaux riches des rapides de Lachine, sans avoir besoin d’une embarcation, qui serait autrement essentiel».

Les désavantages? «Je ne vois pas d’arguments contre la pratique de la pêche. Le seul point que je pourrais soulever, c’est la présence de certains pêcheurs irresponsables, qui laissent du fil de pêche sur les berges. Il est arrivé que nous retrouvions des oiseaux en détresse entremêlés de fils de pêche».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!