Entraîneur de judo pendant une quarantaine d’années, Hiroshi Nakamura sera décoré de l’Ordre du Canada. Le résidant de LaSalle sera honoré «pour son rôle dans le développement du judo au Canada, en particulier comme entraîneur de l’équipe nationale.»

Le 30 décembre dernier, le gouverneur général David Johnston a annoncé que 91 Canadiens, dont Hiroshi Nakamura, deviendraient membres de l’Ordre du Canada.

Le LaSallois devient ainsi le troisième représentant de Judo Canada à être ainsi honoré. Yoshio Senda (Lethbridge, Alberta) et Jim Kojima (Richmond, Colombie-Britannique) ont déjà reçu cet honneur dans le passé.

Sa petite histoire

Arrivé au Canada en 1968 à l’âge de 26 ans, Hiroshi Nakamura a fait progresser le judo de façon importante dans l’Est du pays, principalement au Québec. En plus de former des générations d’athlètes et d’entraîneurs, il a supervisé le travail du double médaillé olympique Nicolas Gill, qui a obtenu l’argent à Sydney et le bronze à Barcelone.

«Lorsque je suis arrivé au Canada, mon objectif était de former des athlètes capables de remporter des médailles aux Jeux olympiques et aux championnats du monde. Mon deuxième, était de rendre le judo aussi populaire que le hockey. Ce n’est pas facile, mais j’y travaille, explique-t-il en riant. Le troisième point est que je puisse marquer une page d’histoire du judo canadien. En recevant cette médaille de l’Ordre du Canada, je pense que cet objectif est atteint.»

Même s’il n’est plus entraîneur de l’équipe nationale depuis quelques années, M. Nakamura continue de graviter dans le monde du judo. Force est de constater que la transmission de son savoir s’est poursuivie. L’été dernier, son ancien protégé Nicolas Gill était l’entraîneur d’Antoine Valois-Fortier, qui a récolté une médaille de bronze chez les moins de 81 kg aux Jeux olympiques de Londres.

«Je n’ai jamais eu de regret en venant m’installer ici. À mon arrivée au Canada, le judo était surtout pratiqué en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta, des provinces où résidaient des gens d’origine japonaise. Il n’y en avait presque pas au Québec, alors il fallait tout développer. Il n’y avait aucun Québécois dans l’équipe canadienne de judo aux Jeux de Montréal.»

M. Nakamura sera reçu comme membre de l’Ordre du Canada au cours d’une cérémonie qui aura lieu à Rideau Hall, plus tard cette année.

Natif du Japon, Hiroshi Nakamura a grandi au pays du Soleil levant. Il a commencé à pratiquer le judo à l’âge de 10 ans.

Père de deux filles, il a longtemps dirigé le club de judo Shidokan de Notre-Dame-de-Grâce.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!