Cupidon, Valentin et l’amour

Si la mythologie grecque a d’abord créé le dieu Eros amoureux de Psyché, la mythologie romaine a récupéré ce dieu pour en faire Cupidon, symbole de l’amour. Il était représenté par un enfant avec des ailes, un arc et une flèche qui peut rendre un cœur amoureux.

Valentin par contre a bel et bien existé et son histoire continue de captiver les uns et les autres, pas seulement les amoureux mais aussi les chercheurs pour découvrir le «vrai» Valentin ! Il y en aurait au moins 3 connus – Valentin et l’empereur romain, Valentin, évêque de Terni et Valentin de Rhétie célébré en Allemagne – mais celui qui se rapproche le plus de la réalité depuis des siècles serait le premier, prêtre mort martyrisé par les Romains le 14 février 269 ou 270.

À cette époque, l’empereur Claude II trouvait que les hommes mariés faisaient de moins bons soldats car ils ne voulaient pas abandonner leur famille. Il abolit donc le mariage. Mais le prêtre Valentin offrit aux fiancés de bénir secrètement leur mariage. De là son emprisonnement au cours duquel il trouva de l’amitié chez la fille du geôlier, rendant la vue à cette dernière.

Avant d’être décapité, il lui aurait offert des feuilles en forme de cœur avec le message suivant : «De ton Valentin». Dans une note humoristique ajoutée on peut lire : «Est-ce pour cela que l’on dit que l’amour est aveugle et qu’il fait perdre la tête ?»

Légende et réalité semblent s’entrecroiser dans ces origines romaines mais il faut aussi savoir qu’il y avait déjà la fête des Lupercales célébrée le 15 février en l’honneur de Lupercus, dieu des troupeaux. Cette fête était aussi une initiation pour les adolescents à qui il était permis de choisir au hasard le nom d’une jeune fille, celle-ci lui étant assignée pour la journée ou pour l’année. Ce qui n’était pas toujours heureux.

En 496, le pape Anastase II interdit cette fête peu respectueuse pour les femmes et choisit comme patron des amoureux le saint Valentin décapité sur ordre de l’empereur, fixant la commémoration au 14 février comme fête chrétienne.

La fête subsiste toujours et la plus ancienne carte retrouvée est celle de Charles d’Orléans, emprisonné en 1415 à la Tour de Londres où il resta jusqu’en 1440. Il écrivait beaucoup et un jour il eut l’occasion d’envoyer un poème d’amour à sa femme.

Quant aux «XXX» à la fin d’une lettre d’amour ou simplement d’affection, la coutume remonte aux débuts du catholicisme, le X représentant la croix, symbole de foi jurée. Elle avait aussi valeur de signature et la personne qui signait d’une croix devait embrasser la croix, ce qui avait valeur de serment.

Al-Anon

Si sa consommation d’alcool vous inquiète, il y a réunion tous les lundis à 19h30, au sous-sol de l’église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, salle K-L, 7671 Édouard (entre 5e et 6e Ave) à LaSalle.

Condoléances

Reina Lemay-Lamy, 87 ans, épouse de feu Jules Lamy, est décédée le 30 janvier 2013, laissant dans le deuil ses 3 filles, Francine, Diane et Maryse, ses gendres Alain et Stéphane, ses petits-enfants Véronique, Camille, Antoine et Florence, ainsi que ses arrière-petits-enfants Samuel et Alexia. Elle laisse également ses belles-sœurs, Diane Lamy et Jeanne-d’Arc Lemay. Ses funérailles ont eu lieu le samedi 9 février à l’église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, LaSalle.

Noces de diamant

Il faudrait même ajouter 5 diamants puisque c’est leur 65e anniversaire de mariage que Jean Grégoire et Madeleine Gloutnay ont célébré le 7 février 2013 ! LaSallois depuis 1971, c’est à l’église Notre-Dame-de-Lourdes de Verdun qu’ils ont échangé leurs vœux de fidélité un beau samedi 7 février 1948. Tous nos vœux les accompagnent dans l’ajout de chaque diamant à venir ! Félicitations Jean et Mado, de la part de vos proches amis !

Shower de bébé

En présence de la future maman Adriana Martnez, un grand nombre de personnes, parentes, amies et locataires se sont retrouvées dans la salle communautaire des Jardins de la Marina samedi 9 février, à l’occasion de ce shower organisé par la maman et la sœur d’Adriana, Mme Martinez et Leslie. Buffet, jeux et nombreux cadeaux de couleur rose annonçaient la venue d’une petite fille pour qui les jeunes parents ont choisi le prénom de Mila, attendue en avril 2013 !

Cercle de fermières

Rencontre mardi 19 février à 13h pour travailler la courtepointe et à 19h30 pour l’atelier libre, local 408 de l’Hôtel de ville. Émilienne Rousseau, 364-0718, Jeanne-d’Arc Mercier, 365-6265.

Danse Saint-Valentin de l’APS

Danse de l’Association des personnes et parents seuls (40 ans et plus) samedi 16 février, 20h à 1h, au 7771 Bouvier, angle Shevchenko. Yvon Denommée, 514-728-6232.

Anniversaires

Avec un léger retard, des vœux à Henri O’Dowd dont l’anniversaire a été célébré le 12 février ! On ne saurait oublier Nicole Laferrière en ce 14 février, lui souhaitant une joyeuse Saint-Valentin ! Autres vœux pour Raymonde Descent (Marina) le 16 février, Denis Gravel (historien, Soc. Historique) le 17, Normand Dagenais (ex-dir. Cavelier), le 19 février !

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!