Le mercredi 12 décembre, quelque 80 personnes, dont des partenaires gouvernementaux, éducationnels et industriels, ont envahi le Théâtre Desjardins du cégep André-Laurendeau alors que l’équipe d’Optech a dévoilé ses grands projets pour les entreprises innovantes en optique et en photonique appliquées.

L’aéronautique, l’optique d’illumination pour les arts de la scène et les médias numériques, l’environnement ainsi que les technologies de l’information constituent le cœur des projets dévoilés par deux membres de l’équipe d’Optech, Maroun Massabki, ingénieur et directeur du développement et de l’innovation, et François Ouellette, directeur scientifique.

Les participants ont eu droit à un spectacle de lumière, de magie et d’illusion mettant en vedette la troupe québécoise MysterAct, afin de mettre en lumière les diverses possibilités en optique d’illumination qu’est en mesure d’offrir le Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) pour les arts de la scène et les médias numériques.

Optech est né il y a 10 ans, de l’initiative des cégeps André-Laurendeau, de La Pocatière et du collège John-Abbott. C’est le seul centre collégial doté d’une structure reliée à deux pôles régionaux, soient à Montréal et à La Pocatière au Bas Saint-Laurent.

De nombreux intervenants

Le directeur général du cégep André-Laurendeau, Hervé Pilon, a réaffirmé l’engagement du collège envers la recherche appliquée qu’il considère comme l’un des principaux leviers de développement de l’établissement. Il se dit convaincu que les retombées des activités de recherche ont un impact sur l’industrie, la communauté et le milieu enseignant.

Denis Lafrance, directeur général d’Optech Montréal, a dressé le bilan du parcours suivi par Optech qui célèbre son 10e anniversaire. «Mon équipe et moi souhaitons établir un pont entre les besoins des clients et la technologie. Nos chercheurs ont comme objectif de rendre accessibles les nouvelles technologies à la population par le biais des entreprises qui les utilisent.»

Pour le député de Marguerite-Bourgeoys, Robert Poëti, «ici, au cégep, beaucoup de gens ont des idées et rêvent en couleurs, et les plus beaux rêves, c’est ceux qu’on fait les yeux ouverts. Je me sens choyé d’être député de Marguerite-Bourgeoys. J’y vois beaucoup d’innovation et d’implication, dans un cégep magnifique, qui va permettre un développement, peut-être international, de ces nouvelles technologies.»

Pour sa part, la députée néodémocrate de LaSalle-Émard et porte-parole de l’Opposition en matière d’Industrie, Hélène LeBlanc, a déclaré: «les partenariats développés par Optech sont de bons exemples qui prouvent que quand on travaille ensemble, on peut réaliser des choses extraordinaires. Avec le cégep, Optech et toute la communauté montréalaise, on peut dire, sans trop se vanter, que c’est la capitale de la créativité.»

En après-midi, les partenaires gouvernementaux, éducationnels et industriels ont participé à une table de concertation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!