La situation est explosive et les événements se bousculent dans les rangs d’Union Montréal. Quelques jours après la démission de Gérald Tremblay, une soixantaine d’élus du parti se sont réunis en caucus le jeudi 8 novembre et ont désigné majoritairement le conseiller de l’arrondissement de LaSalle, Richard Deschamps, à titre de candidat à la mairie par intérim de la Ville de Montréal.

La nomination devra toutefois être entérinée par un vote secret tenu par le conseil municipal de Montréal lors d’une séance prévue pour 9h30 le vendredi 16 novembre.

Apparemment furieux de ne pas avoir obtenu le poste, Michael Applebaum aurait menacé de démissionner de son poste de président du comité exécutif si la nomination de Richard Deschamps est entérinée.

Vice-président du comité exécutif, Richard Deschamps se fait avare de commentaires puisque sa nomination devra d’abord obtenir l’aval du conseil montréalais. Dans son discours de victoire devant le caucus, il aurait parlé d’unité. «À Union Montréal, nous allons ressortir comme une équipe unie».

Les partis d’opposition, Vision Montréal et Projet Montréal, envisagent la possibilité de de présenter un candidat.

Actuellement, Union Montréal peut compter sur 34 élus à l’hôtel de ville de Montréal, contre 15 pour Vision Montréal de Louise Harel, 10 pour Projet Montréal de Richard Bergeron et il y a quatre conseillers indépendants.

Pourrait-on assister à une vague de désistements chez Union Montréal ? La situation évolue de jour en jour. Les jeux de coulisses sont nombreux, les déchirements sont intenses pour certains et la venue de Denis Coderre dans le portrait pourrait brouiller les cartes encore davantag.

À titre de vice-président du comité exécutif, Richard Deschamps est responsable du développement économique, des infrastructures et des grands projets. Il a été élu pour la première fois en 1999, alors que LaSalle était encore une ville indépendante de Montréal.

Détenteur d’une maîtrise en relations industrielles et d’un baccalauréat en psychologie, Richard Deschamps a été gestionnaire au sein de plusieurs entreprises importantes du secteur privé avant de faire le saut en politique municipale.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!