On a parfois tendance à penser que les jeunes ne savent plus se servir des mots pour s’exprimer. Encore pire, on a aussi parfois tendance à croire qu’ils n’ont rien à dire. Encore faut-il leur en laisser la chance et leur fournir les outils pour le faire….

Hadjer Dahel, élève de cinquième secondaire à l’école Cavelier-De LaSalle, fut plongée dans l’univers du slam pendant sa quatrième secondaire. Dès le début, on a tout de suite senti que ce médium deviendrait pour elle bien plus qu’un projet scolaire. À travers ses textes, Hadjer a su transmettre toute sa passion, ses rêves, ses interrogations, ses frustrations et elle a su dépeindre avec justesse les questionnements de toute une génération de jeunes ouverts sur le monde, bien plus conscients que la nôtre du monde et enjeux qu’ils devront affronter. Et ce avec une audace et une authencité désarmantes.

Arrivée au Québec à l’âge de 9 ans, originaire d’Algérie, sa poésie illustre aussi très bien le paradoxe dans lequel ces jeunes néo-québécois doivent vivre au jour le jour en tentant de se créer une identité qui tient compte de ces deux réalités parfois difficiles à concilier.

Dans ce premier recueil de slams cette adolescente au talent inné pour les mots se fait porte-parole de toute une génération. Le lancement aura lieu à l’auditorium de Cavelier-De LaSalle le 13 mai prochain sur l’heure du midi.

Pour souligner l’événement, plusieurs autres élèves, même des anciens, ainsi qu’Ivy, le slammeur associé au projet depuis le tout début, viendront souligner le travail d’Hadjer en interprétant quelques slams. Hadjer sera aussi présente au Salon du Livre de Québec en avril prochain.

Son recueil intitulé «La gifle voulue par les deux joues», publié aux Éditions Première chance, sera vendu 10$. Pour vous en procurer un exemplaire, veuillez communiquer avec Nancy-Isabelle Lapierre à l’école Cavelier-de Lasalle ou visitez son blog : http://leseditionspremierechance.com/siteswebnosauteurs/hadjer-dahel-com.php.

Nancy-Isabelle Lapierre

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!